Crime : Les autorités cambodgiennes intentent une action contre la société GCG Asia

Un couple a été arrêté pour son implication dans ”l’affaire” de la société malaisienne GCG Asia Co., Ltd.

Les gérants Dato Sri Dr. Darrem Yaw et son épouse auraient diffusé de fausses informations et utilisé le nom et des photos du Premier ministre cambodgien à des fins de promotion.

Fermeture des bureaux de la société
Fermeture des bureaux de la société. Photographie Police Nationale

Le bureau de la société situé dans le quartier du Wat Phnom a été fermé vendredi matin par la police. Les deux gérants ont été interpellés.

Cette action a été enclenchée après que le Premier ministre ait démenti les informations publiées sur le site Internet de la société GCG Asia. Dans un message Facebook publié jeudi soir, le chef du gouvernement royal a déclaré que la GCG Asia avait utilisé son nom et ses photos sur son site Internet. La société annonçait que le Premier ministre soutenait l’entreprise et qu’il participerait à l’inauguration de cette société le 20 mai 2019.

En même temps, a-t-il ajouté, cette société prétend que la Banque nationale du Cambodge et la Banque de Chine au Cambodge sont ses partenaires pour ses opérations de crypto-monnaie.

Liste noire

Selon l’Ambassade d’Indonésie au Cambodge, la GCG Asia est une société inscrite sur une liste noire, a souligné le Premier ministre. « En tant que Premier ministre du Cambodge, je souhaite démentir les informations publiées sur le site Internet de cette société », a déclaré S.E. Hun Sen, appelant les autorités compétentes à mener une enquête diligente sur cette affaire. Il a également exhorté le public et les milieux d’affaires à se méfier des transactions illicites de crypto-monnaie.

Autres démentis

Avant l’arrestation, la Banque nationale du Cambodge a également publié un avertissement, précisant qu’elle n’a aucun lien avec la GCG Asia.

« La GCG Asia utilise frauduleusement le logo et le nom de la Banque nationale du Cambodge sur son site Internet et son réseau social à des fins frauduleuses. La Banque nationale du Cambodge n’a jamais reconnu ni été associée à la GCG Asia. Nous intentons des poursuites judiciaires contre cette désinformation et condamnons cet acte illégal », a déclaré la banque dans son communiqué.

Dans le même temps, la succursale de Phnom Penh de la Banque de Chine (Hong Kong) a également publié une déclaration selon laquelle elle dément avoir des liens commerciaux avec la société mise en cause. La banque a annoncé avoir pris l’attache d’un cabinet d’avocats pour prendre les mesures appropriées à l’encontre de cette société et se réserver la possibilité de faire valoir ses droits à l’encontre de GCG Asia pour tous les dommages et pertes (financiers et en termes de réputation).

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, mai 2019 —

Haut de page