Coopération – AFD : Quelques précisions sur le développement du réseau électrique au Cambodge

Le 6 et 7 Mai, une délégation du Ministère de l’Economie et des Finances du Cambodge, dirigée par S.E. Aun Pornmoniroth, ministre de tutelle, s’est rendue à Paris afin de participer au forum « Une dette soutenable pour un développement durable ». L’événement était organisé par le Ministre Français de l’économie et des finances, M. Bruno Le Maire. Lors de ce déplacement, la délégation a également été reçue par Rémy Rioux, directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD).

M. Rémi Rioux, Directeur Général de l’AFD (à gauche), le Ministre (au centre), et M. Pierre Amilhat, Directeur de DEVCO Commission européenne (à droite), photo fourni par l’AFD
M. Rémi Rioux, Directeur Général de l’AFD (à gauche), le Ministre (au centre), et M. Pierre Amilhat, Directeur de DEVCO Commission européenne (à droite), photo fournie par l’AFD

Durant cet entretien, un accord de prêt souverain a été signé entre le ministère des Finances cambodgien et l’AFD pour un montant de 25 millions d’euros. De plus, la Commission Européenne représentée par le Directeur de DEVCO Asie, M. Pierre Amilhat a accordé à l’AFD une délégation de fond de 4,1 millions d’euros qui viennent s’ajouter au projet pour un financement total de 29.1 Millions d’Euros.

Moderniser le réseau électrique pour une électricité fiable et abordable

Ce financement sera rétrocédé à Electricité du Cambodge (EDC) pour un projet de « modernisation des systèmes de transmission et de distribution », précise M. Guillaume Monceaux, Chargé de Projet Energie à l’Agence AFD de Phnom Penh. Ce financement doit permettre d’accompagner à la transformation digitale du réseau électrique cambodgien. Grâce à cette aide, EDC va pouvoir s’équiper de logiciels et outils de télécommunications modernes afin de mieux gérer son réseau haute tension et la distribution à Phnom Penh.

Ces nouveaux outils de gestion permettront également de mieux contrôler la consommation électrique des foyers cambodgiens. Les techniciens d’EDC bénéficierons de l’accès à un programme complet de formation afin d’utiliser ces nouveaux outils.

100% de raccordement en 2020

Le développement de l’accès à l’énergie est une priorité du gouvernement afin de maintenir sa croissance économique. Celui-ci a d’ailleurs déclaré que les 24 provinces du pays et 100% des villages seront raccordés au réseau national d’ici 2020. Le prix cette énergie est aussi un paramètre à prendre en compte. Un prix trop élevé pourrait constituer un facteur désavantageux pour la compétitivité des industries cambodgiennes. En cette fin de période de sécheresse, les coupures restent encore fréquentes à Phnom Penh, et ralentissent l’activité économique.

L’impact de l’aide AFD devrait permettre d’offrir aux résidents du Cambodge une électricité plus fiable et d’une meilleure constance. L’objectif est de diminuer la fréquence des coupures d’électricités tout en réduisant les pertes techniques sur le réseau. De plus, ces nouveaux outils permettront une meilleure capacité d’intégration des énergies renouvelables intermittentes dans le mix énergétique cambodgien.

Perspective

La perspective d’une transition énergétique est largement soutenue par l’AFD, tient à souligner M. Guillaume Monceaux. Alors que le Cambodge possède un fort potentiel de développement des énergies renouvelables, particulièrement dans l’énergie solaire, cette aide au développement permettra de lever un verrou et d’enclencher une dynamique positive en direction de ces nouveaux types d’énergies au détriment d’autres plus polluantes comme le charbon.

Haut de page