Coopération : 2,5 milliards de dollars d’investissements japonais en 25 ans

Le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC) a approuvé 137 projets d’investissement japonais d’une valeur totale d’environ 2,5 milliards de dollars américains entre 1994 et le premier trimestre 2019.

Photo : Correspondant spécial de la TVK
Séminaire sur l’investissement au Cambodge organisé ce matin à Tokyo – Photo : Correspondant spécial de la TVK

Secteurs

L’annonce a été faite par le Premier ministre Hun Sen lors d’un séminaire sur l’investissement au Cambodge organisé ce matin à Tokyo, au Japon par le CDC en collaboration avec l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) et la Banque Mizuho, en marge de la 25e Conférence internationale sur l’avenir de l’Asie.

Les investissements japonais se sont concentrés sur les pièces électriques et électroniques, les pièces automobiles, les équipements agro-industriels, la transformation des aliments, le tourisme et les hôtels, les hôpitaux et les centres commerciaux, a-t-il précisé.

Entreprises

Le Cambodge compte également environ 1.700 petites et grandes entreprises japonaises actives dans de nombreux domaines tels que la banque, l’aviation et la restauration. Dans le seul secteur bancaire, il y a à présent six banques japonaises opérant au Cambodge. La Banque Mizuho a été la première à ouvrir une succursale et a obtenu sa licence de banque commerciale le 1er février 2017.

« Nous avons constaté que les investissements des grandes entreprises japonaises ont encouragé les petites entreprises japonaises à investir dans divers secteurs. Je suis ravi de voir que de nombreux projets japonais ont étendu leurs activités au Cambodge après avoir fonctionné pendant un certain temps, notamment Minebea, Mitsumi, Aeon et l’Hôpital Sunrise. Ces décisions d’investissement et d’expansion témoignent de la grande confiance des investisseurs japonais dans la direction prise par le gouvernement cambodgien », a souligné le chef du gouvernement royal.

Confiance

Selon le Premier ministre, les activités commerciales japonaises au Cambodge représentent des investissements de qualité, créant des emplois à valeur ajoutée et fournissant de bons environnements de travail et de vie aux travailleurs. Cela va dans le sens de la vision du gouvernement royal d’offrir des opportunités de travail décent, de maintenir la croissance économique et de diversifier la base industrielle. Ces investissements génèrent non seulement des revenus pour les investisseurs, mais contribuent également à la stabilité à long terme du Cambodge et de la région.

Dans tous les aspects de son développement, a-t-il précisé, le Cambodge a besoin d’investissements continus dans tous les domaines, notamment dans la transformation des aliments à l’aide de matières premières locales, dans l’écotourisme, dans les industries liées aux chaînes de production locales et régionales et les centres de développement des ressources humaines.

Samdech Techo Hun Sèn a mis l’accent sur des facteurs clés tels que la stabilité politique et macro-économique, l’ouverture à tous sans discrimination entre investisseurs locaux et étrangers, et la bonne coopération entre les gouvernements cambodgien et japonais, indispensables pour encourager les Japonais à investir au Cambodge.

Après le séminaire, le Premier ministre a honoré de sa présence la cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente sur la coopération dans la promotion des investissements entre le CDC et la JETRO.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, mai 2019 —

Haut de page