Commémoration – Histoire : 20 mai, Journée nationale du souvenir

Les Cambodgiens ont célébré ce 20 mai la Journée nationale du souvenir. Des cérémonies religieuses destinées à apporter la paix à l’âme des victimes décédées sous le régime des Khmers rouges de 1975 à 1979 ont eu lieu à Choeung Ek Killing Field – Champs de la mort –  et dans tout le pays.

20 mai, Journée nationale du souvenir
20 mai, Journée nationale du souvenir – Prières

Journée de la haine

Le 20 mai a été fixé officiellement comme Journée nationale à la mémoire des victimes et des souffrances subies pendant le régime génocidaire des Khmers rouges, du 17 avril 1975 au 6 janvier 1979, par un sous-décret publié en février 2018. Depuis l’effondrement du régime des Khmers rouges, le 20 mai était régulièrement commémoré à travers le pays comme la ”Journée de la haine”.

Pour cet événement, des centaines de personnes se rassemblent généralement à Choeung Ek, à environ quinze kilomètres en dehors de la capitale Phnom Penh, et connu comme l’infâme champ de la mort du Cambodge des Khmers rouges. Rappelons que ce régime fera plus de deux millions de victimes entre 1975 et 1979.

Pour cette célébration, généralement, des étudiants, des proches des victimes et des parents déposent des fleurs et délivrent des offrandes durant cette journée. Le public peut également assister à quelques reconstitutions de scènes difficiles sous le règne des Khmers rouges, interprétées par des amateurs.

20 mai, Journée nationale du souvenir
20 mai, Journée nationale du souvenir, reconstitution de scènes difficiles sous le règne des Khmers rouges

Premier ministre

Le Premier ministre Hun Sen a envoyé un message à l’occasion de cette Journée nationale du souvenir. Il rappelle les intentions de cette célébration : “Ce 20 mai est la” Journée nationale du souvenir “. Elle commémore les victimes et les souffrances causées par le régime de Pol Pot”, a déclaré le Premier ministre sur sa page Facebook. L’objectif principal de cet événement est de commémorer, de rendre hommage et de prier pour que les âmes de plus de trois millions de victimes de ce régime atroce reposent en paix”, souligne-t-il.

20 mai, Journée nationale du souvenir
20 mai, Journée nationale du souvenir – offrandes pour les moines bouddhistes

”Beaucoup de Cambodgiens connaissent bien cette tragédie amère et près de trois décennies de guerre civile, de massacres, d’expulsions et de travaux forcés sans repos, sans médicaments, sans nourriture, sans liberté, et sans même le droit à la vie”, ajoute S.E. Hun Sen.  Aujourd’hui, après la paix dans le pays, les habitants vivent heureux avec leurs familles respectives et ont un emploi et un niveau de vie décent, conclut-il.

La paix a donné à chaque citoyen la possibilité de bâtir une famille, une communauté et une nation meilleures, a poursuivi le Premier ministre, invitant ses compatriotes à œuvrer sans relâche pour la paix.

Avec AKP Phnom Penh, mai 2019 –

Plus de photographies ici..

Les Cambodgiens ont célébré ce 20 mai la Journée nationale du souvenir. Des cérémonies religieuses destinées à apporter…

Posted by Cambodge Mag on Sunday, 19 May 2019

Haut de page