CMAC : Hommage à la chienne DIA qui a découvert 52 bombes

Le personnel du Centre d’action contre les mines du Cambodge (CMAC) a organisé une cérémonie religieuse à l’occasion de la mort d’un chien détecteur de mines antipersonnel, a déclaré dimanche le directeur général du CMAC, Heng Ratana.

CMAC : Hommage à la chienne DIA qui a découvert 52 bombes
CMAC : Hommage à la chienne DIA qui a découvert 52 bombes

Hommage

“La chienne nommée DIA est morte d’un cancer samedi”, a-t-il déclaré. “Une cérémonie religieuse a été organisée et l’animal a été enterré dans la province de Kampong Chhnang.” DIA est née en 2012 en Bosnie et a été amenée au Cambodge en 2014. Elle a participé au déminage de 14 400 mètres carrés de terres et découvert 52 bombes à fragmentation. L’année dernière, elle a livré 10 chiots. À ce jour, 70 chiens travaillent au déminage, a indiqué Ratana, ajoutant qu’ils venaient d’Allemagne, de Belgique et de Bosnie.

Pays miné

Le Cambodge est l’un des pays du monde les plus touchés par les mines. On estime qu’il reste 4 à 6 millions de mines terrestres et autres munitions après près de trois décennies de guerre. Selon un rapport du gouvernement, les explosions de mines terrestres et de munitions non explosées auraient tué 19 776 personnes et en auraient blessé ou amputé 45 049 autres de 1979 à avril 2019. Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen a déclaré en février qu’il estimait que des mines, des restes explosifs de guerre et des bombes à fragmentation étaient toujours éparpillés sur une superficie de 1 970 kilomètres carrés au Cambodge. Il a ajouté que le royaume avait besoin d’une aide de 406 millions de dollars américains pour éliminer tous les types de munitions d’ici 2025.

Haut de page