Banque Mondiale : L’amélioration de la compétitivité est essentielle au maintien de la croissance du royaume

”L’économie cambodgienne a connu une croissance robuste en 2018 et l’amélioration de la compétitivité est essentielle au maintien de cette croissance”, indique le Bulletin économique de la Banque mondiale sur le Cambodge, un rapport semestriel fournissant des informations actualisées sur les évolutions macroéconomiques à court et à moyen terme au Cambodge.

Banque Mondiale : L’amélioration de la compétitivité est essentielle au maintien de la croissance du royaume
Banque Mondiale : L’amélioration de la compétitivité est essentielle au maintien de la croissance du royaume

 

7% en 2019

L’économie cambodgienne a connu une croissance de 7,5% l’année dernière, précise le rapport, soulignant que cette croissance, meilleure que prévu, est principalement due à la rapide expansion des exportations et au boom de la construction. Le rapport de la Banque mondiale prévoit que l’économie cambodgienne connaîtra une croissance de 7% cette année, principalement en raison de la rapide expansion des exportations et de la forte demande internationale de biens du Royaume.

Selon le rapport, les exportations de vêtements, de chaussures et de produits de voyage – qui représentent plus des deux tiers des exportations totales de marchandises – ont atteint leur plus haut niveau en cinq ans, enregistrant une hausse de 17,6% en 2018, contre 8,3% en 2017. Les secteurs de la construction, de l’immobilier et du tourisme représentaient environ 60% du total des investissements approuvés en 2018. Pour soutenir le boom de la construction, la fabrication de matériaux de construction, de meubles en métal et de produits en plastique, affiche également une belle progression.

Incertitudes

L’incertitude fait craindre quelques risques de ralentissement.

Le marché de l’UE représente actuellement plus du tiers des exportations cambodgiennes, en particulier de vêtements, de chaussures et de bicyclettes. le retrait éventuel de l’accès en franchise de droits au marché européen pour les exportations « Tout sauf les armes » – entraînera probablement un ralentissement des exportations. Le rapport révèle que les exportations de vêtements du Royaume sur le marché de l’UE s’élevaient à 3,65 milliards de dollars l’an dernier, tandis que les chaussures et le riz blanchi étaient respectivement évalués à 508 et 177,5 millions de dollars US.

Si l’UE retire le régime préférentiel accordé au Cambodge et instaure ainsi des droits de douane sur un certain nombre d’exportations clés, le taux de taxe sera de 12% sur le textile, de 16% sur les chaussures  et de 10% sur les bicyclettes. Si ces tarifs sont imposés, la Banque mondiale estime que les exportations de vêtements baisseront pour une valeur estimée entre 320 millions et 381 millions de dollars, tandis que les exportations de riz usiné pourraient baisser entre 65 et 144 millions de dollars. En outre, les exportations de chaussures devraient connaître une baisse de 128 millions de dollars.

De plus, les secteurs de la construction et de l’immobilier sont généralement plus sujets aux cycles d’expansion et de ralentissement. Et, le le financement croissant du crédit intérieur dans le secteur de la construction accroît la vulnérabilité du secteur financier.

Recommandations

«Améliorer le climat d’investissement et réduire les coûts des activités commerciales, tout en renforçant les compétences pour l’économie, sont des priorités clés pour soutenir une forte croissance à moyen terme. De plus en plus de facteurs montrent que l’investissement dans les ressources humaines est essentiel pour favoriser le progrès économique et le développement durable. Investir dans les ressources humaines et améliorer la qualité du capital humain du Cambodge devraient rester au cœur des aspirations : atteindre une économie à revenu intermédiaire supérieur à 2030 », souligne Mme Inguna Dobraja, directrice de la Banque mondiale au Cambodge.

Le rapport suggère également de combler les lacunes dans les compétences et d’investir dans le capital humain afin de soutenir la croissance à long terme du Cambodge. L’ampleur et l’efficacité des investissements des particuliers, des secteurs public et privé, peuvent contribuer à la bonne santé des prochaines générations, en leur donnant les bases nécessaires pour optimiser leur éducation et développer leurs compétences.

Haut de page