Textile – TSA – SPG : Les acheteurs expriment leurs inquiétudes

Huit associations d’acheteurs se sont déclarées préoccupées par le retrait possible du Cambodge des systèmes commerciaux préférentiels internationaux.

Une coalition de groupes d’acheteurs représentant les industries du vêtement, de la chaussure et du voyage a déclaré qu’il était essentiel pour la santé de ces secteurs de rester dans les systèmes de l’Union européenne et du Système généralisé de préférences (SGP) des États-Unis.

Travailleuses du textile
Travailleuses du textile. Photographie ILO (CC)

Dans une lettre au gouvernement datée du 4 avril, les groupes, dont l’American Apparel & Footwear Association, la Fair Wear Foundation, l’Alliance européenne des vêtements de marque, la Fédération de l’industrie européenne du sport et Social Accountability International, ont affirmé que la perte du régime ”Tout Sauf les Armes” et le SPG constituerait une grave menace pour l’économie cambodgienne.

«Nous écrivons pour exprimer notre préoccupation vis-à-vi s de la menace concernant les préférences commerciales pour le Cambodge. La décision prise le 11 février par l’Union européenne (UE) de réexaminer les avantages du système “Tout sauf les armes” du Cambodge et une loi du Congrès américain visant à réexaminer les avantages du Système de préférences généralisées (SPG) du Cambodge constituent une évolution préoccupante pour les entreprises qui  se fournissent au Cambodge. “

Ils ont ajouté que le retrait du Cambodge de ces programmes «minerait les efforts déployés depuis des décennies par le gouvernement pour développer une industrie performante, ce qui a apporté des avantages énormes à la fois à l’économie et au peuple cambodgiens».

En février, la Commission européenne a lancé un processus officiel prévoyant que le Cambodge soit temporairement retiré de l’initiative TSA. Em Sovannara, analyste politique indépendant, a déclaré que le retrait du TSA et du SPG pourrait avoir des implications diplomatiques plus vastes et durables. Seang Thay, un porte-parole du commerce, a déclaré que la perte de ces régimes préférentiels n’entraînerait pas un désastre. Il a déclaré qu’un certain nombre de mesures, telles que la suppression des contrôles aux frontières et la numérisation de la documentation commerciale, entre autres, contribueraient à améliorer  la compétitivité du Cambodge.

Avec VOA Khmer

Haut de page