Sports : Siem Reap, capitale du golf

La ville de Siem Reap a accueilli cette année la 8ème édition de l’Asia Golf Tourism Convention. Ce salon international, réunissant des professionnels de la balle blanche venus de 42 pays, a permis de développer de nombreuses opportunités dans un secteur qui reste encore confidentiel dans le royaume.

Sports : Siem Reap, capitale provisoire du golf
Sports : Siem Reap, capitale provisoire du golf

115 exposants dans le grand hall du Sokha

C’est un évènement qui se sera finalement déroulé sans accroc, malgré le peu de temps laissé à l’organisation. Alors que l’Asia Golf Tourism Convention, ou AGTC, aurait dû se tenir cette année dans le Sultanat d’Oman, un imprévu aura obligé les membres du comité à choisir une autre destination trois mois avant l’ouverture du salon.

Et c’est la ville de Siem Reap qui a été désignée pour héberger ce grand rassemblement réunissant des prestataires spécialisés dans le tourisme golfique. Tour opérateurs, hôteliers, représentants de parcours et agences de voyages ont pu se rencontrer sous la forme de rendez-vous brefs, dont le temps était d’avance fixé à une durée de 15 minutes. Échanges d’informations et de kits médias, réseautage et, surtout, signatures de contrats ont rythmé ces trois jours durant lesquels les professionnels ont pu découvrir une ville encore méconnue des golfeurs.

Sports : Siem Reap, capitale provisoire du golf

Combler un certain retard

Chaque année, trois événements majeurs prennent place en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. L’année dernière, c’est Manille, aux Philippines, qui avait accueilli les professionnels regroupés sous l’égide de l’International Association of Golf Tour Operators (IAGTO). Fondée en 1987, cette association réunit plus de 2770 entreprises liées à la fois au secteur du golf et du tourisme. « C’est un privilège d’avoir pu établir cette édition de l’AGTC à seulement quelques kilomètres d’Angkor Wat », s’est réjoui Peter Walton, président de l’International Association of Golf Tour Operators. « Nous espérons que ces rencontres contribueront à la reconnaissance du Cambodge comme une destination de choix pour les golfeurs du monde entier ». Un avis partagé par Fabrice Ho, manager du Phokeethra Country Club : « Ce genre d’événement est primordial pour nous faire connaître. Si le Cambodge est en retard par rapport à ses voisins d’Asie du Sud-Est, un effort est en train d’être accompli et l’affluence pourrait s’accroître.

Trois parcours de haut niveau sont disponibles à Siem Reap, et celui de Phnom Penh ne cesse de s’agrandir, tant en superficie qu’en nombre d’adhérents. Nous souhaiterions aussi attirer une clientèle plus variée. A ce jour, près de 45 % des golfeurs venant au Cambodge sont des coréens, 20 % des chinois et moins de 10 % viennent du continent européen. »

Sports : Siem Reap, capitale provisoire du golf

Petite balle pour gros enjeux

Les participants à la convention auront eu le loisir de découvrir une destination inédite pour beaucoup d’entre eux. Si des sorties ont été organisées les premiers jours dans les temples d’Angkor, la passion a ensuite repris le dessus, puisque tous ont été invités à participer à des tournois organisés dans les trois golfs de Siem Reap. Ces professionnels ont ainsi pris la mesure des offres proposées et éprouvé la qualité des infrastructures dans une ville qui ne manque pas d’atouts.

Des atouts qui pourraient séduire une part non négligeable des 70 millions de personnes qui, de par le monde, pratiquent ce sport, dégageant chaque année pour l’industrie du tourisme un chiffre d’affaires dépassant les 17 milliards de dollars. De quoi intéresser de nombreux secteurs qui entendent bien tirer partie de l’afflux d’une clientèle jusqu’à présent plus attirée par les greens du Vietnam et de la Thaïlande.

Par Rémi Abad

Haut de page