Santé – Alerte : Plus de taxes pour freiner le tabagisme

L’Alliance pour la lutte antitabac en Asie du Sud-Est, l’Organisation mondiale de la santé et le mouvement cambodgien pour la santé lancent un appel au gouvernement pour intervenir contre le tabagisme dans le royaume. Dans un communiqué faisant suite à une conférence de presse tenue mercredi, les experts indiquent que 1,68 million d’adultes fument des cigarettes et environ 500 000 chiquent du tabac.

Taxes

Ulysses Dorotheo, directeur exécutif de l’Alliance pour la lutte antitabac en Asie du Sud-Est, a déclaré que le taux de la taxe sur le tabac du Cambodge, compris entre 25 et 30%, reste l’un des plus bas de la région. “Les politiques de taxe sur le tabac ont été renforcées ces dernières années, mais elles n’ont pas encore été pleinement utilisées pour décourager la consommation de tabac. Et, ♪ l’heure actuelle, elles ne permettent pas d’augmenter les revenus du gouvernement pour des programmes de développement social et de santé”, a-t-il ajouté.

Santé - Alerte : Plus de taxes pour freiner la tabagisme
Santé – Alerte : Plus de taxes pour freiner la tabagisme. Photographie Roberto Trombetta (cc)

«Selon une enquête menée par l’Université royale de Phnom Penh et le Département général des impôts en 2018, la plupart des jeunes arrêteraient d’acheter des cigarettes si le prix du paquet atteignait 2,50 dollars US. La plupart des paquets de cigarettes s’achètent entre 0,5 et 1 dollar US », a-t-il ajouté, soulignant que 10 000 Cambodgiens meurent chaque année du tabac et que le gouvernement dépense 163 millions de dollars pour le traitement des maladies liées au tabagisme.

L’année dernière, le ministère de la Santé a annoncé que les fumeurs du Royaume dépensaient 201,5 millions de dollars par an

Augmenter le prix du paquet

Une enquête réalisée en 2017 a révélé que 98,4% des jeunes étaient d’accord pour dire que le prix des cigarettes devrait passer de 1,5 à 2,5 dollars par paquet. Selon l’enquête, 90,2% d’entre eux ont suggéré que le gouvernement augmente les taxes sur le tabac et les prix des cigarettes afin de réduire la consommation. Ils soutiennent également l’idée que les recettes de la taxe sur le tabac devraient être affectées aux programmes de santé du Royaume.

En 2018, le gouvernement aurait dépensé 162,7 millions de dollars pour le traitement des maladies causées par la consommation de tabac.

Rappelons que le sous-décret gouvernemental interdisant de fumer sur les lieux de travail et dans les lieux publics est entré en vigueur en mars 2016. Son objectif est de réduire l’usage du tabac. Le nombre de fumeurs au Cambodge est estimé à 1,68 millions. Le ministère a indiqué que les fumeurs du pays dépensaient environ 201,5 millions de dollars par an en cigarettes.

Haut de page