Riz cambodgien : L’ASEAN publiera une déclaration commune contre les mesures de sauvegarde de l’UE

Les ministres de l’Economie de l’ASEAN ont accepté la demande du Cambodge de rendre public une déclaration commune sur les conséquences négatives des mesures de sauvegarde de l’UE concernant le riz en provenance du Cambodge.

Riz cambodgien : L’ASEAN rendra public une déclaration commune contre les mesures de sauvegarde de l’UE
Riz cambodgien : L’ASEAN rendra public une déclaration commune contre les mesures de sauvegarde de l’UE

Selon le ministère cambodgien du Commerce, S.E. Pan Sorasak, ministre du Commerce a informé les ministres des conséquences néfastes des mesures actuelles prises par l’UE sur les exportations de riz Indica du pays et a demandé aux pays membres de l’ASEAN de charger leur mission permanente auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève, en Suisse, de rendre public une déclaration commune en faveur du Cambodge.

Cet accord a été conclu hier lors d’un dîner de travail des ministres organisé par Mme Chutima Bunyapraphasara, ministre p.i. thaïlandaise du Commerce, dans le cadre de la 25e Réunion à huis clos des ministres de l’Economie de l’ASEAN à Phuket, en Thaïlande.

En outre, tous les ministres ont approuvé la priorité économique de la Thaïlande sous le thème « Avancer le partenariat pour le développement durable », qui se concentre sur la préparation de chaque pays membre à la quatrième révolution industrielle et sur le renforcement de la connectivité de l’ASEAN par le commerce, les investissements, le tourisme et le développement durable.

Lors de la réunion, la reconnaissance mutuelle des mesures adaptées aux différends ont été aussi approuvées, mais une demande d’établissement d’une Communauté de l’Asie de l’Est et d’une contribution à l’Institut de recherche économique pour l’ASEAN et l’Asie de l’Est sont en discussion.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, avril 2019 —

Haut de page