Gouvernement : Hausse des prix pour la collecte des ordures ménagères

La municipalité de Phnom Penh a annoncé une hausse des prix pour les clients de Cintri, l’entreprise chargée du ramassage des ordures ménagères dans la capitale. Le prix normal pour un ménage a plus que doublé, passant de 4 000 à 10 600 riels.

Cintri au travail. Photo RFA
Cintri au travail. Photo RFA

L’annonce indique que les nouveaux prix des services de gestion des déchets ménagers sont entrés en vigueur depuis le 1er avril. Les usagers devraient donc découvrir ces nouveaux tarifs sur leur prochaine facture.

La nouvelle liste de prix indique qu’un appartement standard situé au rez-de-chaussée sera facturé 10 600 riels, tandis que les appartements du premier étage devront payer 7 600 riel. Le nouveau prix pour une maison individuelle est de 14 100 riels. Les résidences sur des terrains jusqu’à 300 m² seront facturés à 31 000 riels. Les propriétés de 300 à 600 m² seront facturées à 60 400 riel.

«L’administration de Phnom Penh tient à informer qu’avec la croissance démographique et le boom économique de Phnom Penh, la quantité de déchets augmente de façon drastique. C’est le défi auquel fait face l’administration de Phnom Penh, et nous devons le résoudre correctement. Nous devons renforcer les services de nettoyage, de collecte et d’enfouissage », déclare le communiqué.

Les utilisateurs de médias sociaux ont réagi à la hausse des prix en critiquant Cintri pour son service «irrégulier». «La plupart des habitants de Phnom Penh paient régulièrement leur service de collecte des déchets, mais ce service est irrégulier. Parfois [ils viennent] dans trois jours, une semaine ou jusqu’à deux semaines. Si le prix augmente, le service sera-t-il meilleur ?, s’interrogent-ils.

Haut de page