Investissement : Un Conforama à Phnom Penh avant la fin de l’année ?

La semaine dernière, un protocole d’accord a été signé entre le représentant du groupe français Conforama, Stanislas Conseiller, et la compagnie locale Linda Gold Crucible, en présence d’Eva Nguyen Binh, ambassadrice de France. La cérémonie a été présidée par Men Sam An, adjointe au Premier ministre du Cambodge.

A droite, Stanislas Conseiller, le représentant du PDG de Conforama, Alexandre Nodale lors de la signature avec Madame Song Thida, la directrice de Linda Gold Crucible

Le géant de l’ameublement, créé il y a 52 ans, devrait ouvrir son tout premier magasin dans la capitale à la fin de l’année.  Entretien avec Bun Long Lao, coordonnateur du projet pour le compte du groupe Linda Gold Crucible :

CM : Comment Conforama a-t-il eu l’idée de s’implanter au Cambodge ? Est-ce à la suite d’une rencontre ? Si oui laquelle ?

BLL : Madame Song Thida, la directrice de Linda Gold Crucible, l’a évoqué dans son discours lors de la cérémonie de signature du protocole d’accord : Conforama n’est pas venu par hasard au Cambodge. C’est le fruit du résultat d’un travail acharné sans relâche depuis plus de deux ans que nous devons au groupe de travail des Jeunes Cambodgiens en Europe dirigé par Son Excellence Huot Hak, sous la houlette de Son Excellence le Général Hun Manet, président du groupe de travail des Jeunes Cambodgiens à l’étranger. Le général est toujours favorable à l’ouverture de l’espace commercial cambodgien aux investisseurs étrangers, que cela soit pour les investissements européens en général et en particulier pour les investissements français.

CM : Comment cela a-t-il été possible ?

BLL : Après nous avoir contacté, la direction de Conforama France a envoyé leur représentant pour effectuer quelques visites au Cambodge. Puis le groupe a envoyé des experts pour procéder à des études de marché plus approfondies qui ont duré plus de trois mois. Les résultats très positifs de ces études ont renforcé la volonté de la direction de s’implanter sur le marché cambodgien. Cela correspond en outre à la politique de développement de Conforama sur la scène l’internationale.

CM : Quels sont pour une telle compagnie les atouts que représentent le Royaume du Cambodge ?

BLL : C’est vraiment un grand honneur pour nous que Conforama s’intéresse au marché cambodgien en priorité parmi les dix pays que comptent l’Asean. Car ce géant de l’ameublement est classé deuxième en France et en Europe avec 3,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires par an, plus de 14 000 collaborateurs et plus de 337 magasins répartis sur huit pays dont la majorité en France. Et je pense que l’ambition du groupe ne s’arrête pas seulement au Cambodge.

CM : Il s’agit d’une joint-venture ? Avec qui est associé Conforama ?

BLL : En effet, nous avons signé mercredi dernier un protocole d’accord de partenariat commercial, un MoU en anglais, entre les groupes Conforama et Linda Gold Crucible. C’est une porte d’entrée dans la cour des grandes pour nous.

CM : Combien de magasins comptent ils ouvrir ? Où ? Et combien de temps doit on compter pour l’ouverture du premier ?

BLL : En fait, nous avons un délai de huit mois après la date de signature de MoU pour travailler en collaboration avec les spécialistes de Conforama. Ils vont nous accompagner pour faire des choix concernant la surface et le lieu de notre premier magasin dans la capitale de Phnom Penh. Puis viendront le deuxième et certainement le troisième, soit encore à Phnom Penh ou dans les provinces comme Siem Reap ou Sihanoukville. Nous avons déjà commencé à travailler depuis la signature de l’accord et nous espérons inaugurer la pose de la première pierre du tout premier magasin à Phnom Penh avant la fin du délai de huit mois, soit pour la fin de cette année.

CM : Combien d’emplois cela va-t-il créer ?

BLL : Nous estimons à environ plus de 120 emplois directs créés pour ce premier magasin et probablement d’autres emplois indirects pour les sociétés sous-traitantes.

CM : L’enseigne est bien connue en France mais ses produits sont adaptés aux consommateurs européens. Devra-t-elle s’adapter au marché local ?

BLL : La direction de Conforama France est très flexible. Les atouts de cette marque sont leur catalogue de produits de bonne qualité, avec un très large éventail de choix pour toutes les catégories et tous les âges de consommateurs. Les prix sont également très compétitifs sans oublier leur service après-vente qui est très efficace. D’autre part, la direction de Conforama ne nous a pas imposé l’obligation de sélectionner cent pour cent de leur gamme de produits. Nous pouvons aussi intégrer des produits locaux ou d’autres en dehors des catalogues Conforama afin de s’adapter à notre marché local.

Propos recueillis par F.A.

Haut de page