Energie : Face à la pénurie d’électricité, le Cambodge se tourne vers le Vietnam

Alors que le gouvernement vient d’annuler le contrat de location d’une centrale flottante de 200 mégawatts en provenance de Turquie, le ministre des Mines et de l’Énergie, S.E. Suy Sem, demande au gouvernement vietnamien de fournir davantage d’électricité afin de remédier à la pénurie actuelle dans le Royaume.

Le barrage hydroélectrique Lower Sesan II. Photographie AKP
Le barrage hydroélectrique Lower Sesan II manque d’eau. Photographie AKP

Un communiqué de presse du ministère indique que S.E. Suy Sem a discuté du problème avec Le Bien Cuong, conseiller commercial à l’ambassade du Vietnam. Le Vietnam fournit actuellement 170 mégawatts pour aider le Royaume à faire face à une pénurie en raison du faible niveau d’eau des barrages hydroélectriques. Le ministère appelle le Vietnam à évacuer les eaux des 14 barrages hydroélectriques situés en amont du pays vers le barrage hydroélectrique cambodgien Lower Sesan II afin de disposer de suffisamment d’eau pour produire plus d’électricité.

Le mois dernier, le Premier ministre Hun Sen a appelé le public et les institutions gouvernementales à réduire leur consommation, soulignant que le royaume souffrait actuellement d’une grave pénurie d’électricité en raison du manque d’eau pour alimenter les turbines électriques des barrages. Le Cambodge achètera également 200 mégawatts au Laos. Électricité du Cambodge a signé un accord pour l’achat des 200 MW du Laos de cette année à 2021.

Le dernier rapport du ministère des Mines et de l’Énergie indique que l’approvisionnement en électricité du pays augmentera de 16,12% cette année, pour atteindre 2 870 MW. 2428 MW seront générés à partir de sources locales et le reste sera importé de Thaïlande, du Vietnam et du Laos.

Haut de page