Drogue – Miami Club : Le propriétaire et six membres du personnel envoyés devant le tribunal

Le propriétaire de la discothèque Miami Club à Phnom Penh, Sren Virak, et six autres membres du personnel ont été envoyés devant les tribunaux pour avoir facilité l’accès à la consommation de drogue.

Miami Club : Le propriétaire et six membres du personnel envoyés devant le tribunal

Miami Club : Le propriétaire et six membres du personnel envoyés devant le tribunal

Le 12 avril, 32 consommateurs ont été interpellées au Miami Club de Phnom Penh.  D’autres membres du personnel ont été interrogés, ils sont suspectés d’alimenter le trafic de stupéfiants dans la boite de nuit. A rappeler que la police a confisqué dix kg de drogue et arrêté 50 personnes lors d’un raid le 11 avril 2019 au Miami Club situé à  Chamkarmon.

L’établissement a ensuite été fermé plus tard dans la matinée. Les autorités poursuivent l’enquête.

Au cours des trois premiers mois de 2019, la police anti-drogue a traité 2 047 infractions en matière de drogue. Les autorités ont procédé à l’arrestation de 4 434 personnes, dont 365 femmes. Environ 100 kilogrammes de substances illicites et 45 919 plantes de cannabis ont été saisis, 1 226 cas étaient des opérations de trafic, 806 cas concernaient la consommation individuelle et 15 cas concernaient la culture de marijuana.

En début de mois, le ministre de l’Intérieur, Sar Kheng, a ordonné aux autorités d’éradiquer tout trafic de drogue dans le pays d’ici la fin de l’année. Il a demandé aux agents de la police anti-drogue de faire leur devoir de manière professionnelle et sans peur, même face à de puissants hommes d’affaires: «Nous devons combattre et prévenir le commerce de drogue. N’ayez pas peur et ne vous inquiétez pas si une personne puissante est derrière une opération… Si la police n’agit pas, la société sombrera dans le chaos ».

Haut de page