Coopération : Accord FBI – Police cambodgienne signé

Le FBI (Federal Bureau of Investigation) des États-Unis a décidé de renforcer ses activités de lutte contre la criminalité transnationale grâce à un nouvel accord avec la police cambodgienne.

Délégation de la police cambodgienne avec John D. Wilson, agent de terrain du FBI au Cambodge, en mission à Washington DC
Délégation de la police cambodgienne avec John D. Wilson, agent de terrain du FBI au Cambodge, en mission à Washington DC

Codifier la coopération existante

Le directeur du FBI, Christopher Wray, a signé à Washington, la semaine dernière, un protocole d’entente en vue de créer un groupe de travail sur la coopération et la formation avec le chef de la police nationale du Cambodge, Neth Savoeun, et le directeur de l’immigration Kirth Chantharith .

«Le FBI est fier d’avoir une relation de longue date avec ses partenaires au Cambodge», a déclaré la porte-parole du FBI, Kelsey Pietranton. «Ce protocole d’accord entre le FBI, la police nationale cambodgienne et le département général de l’immigration codifie notre coopération existante autour d’une multitude de questions d’assistance mutuelle…il s’agit notamment les crimes contre les enfants, la cybercriminalité, les crimes financiers et l’appréhension des fugitifs…Le FBI renforce encore son engagement à soutenir le Cambodge dans ses efforts de défense de tous les droits humains. “.

Premier accord

Kirth Chantharith a déclaré: “Grâce à ce protocole d’accord, nous pourrons coopérer efficacement dans la lutte contre les crimes transfrontaliers et assurer la sécurité des deux pays tout en protégeant les intérêts des population des deux pays.” Il s’agit du premier accord de ce type signé par le FBI avec un pays étranger, selon le lieutenant général Pov Salideth, chef d’état-major adjoint de la police cambodgienne, qui a assisté à la cérémonie de signature. “Cela signifie qu’ils ont choisi le Cambodge comme exemple”, a-t-il déclaré.

Le bureau du FBI au Cambodge se concentre sur la coordination des enquêtes internationales, la formation dans les domaines de la lutte antiterroriste et de la cybercriminalité, sur les techniques judiciaires, la traite des êtres humains et les droits de l’homme. Avec l’aide du FBI, la police cambodgienne a arrêté à plusieurs reprises des fugitifs américains qui se cachaient au Cambodge et a collaboré à la constitution des dossiers en vue des poursuites pénales.

Le Cambodge est également un pays d’origine, de transit et de destination pour le trafic de drogue. De nombreux étrangers, y compris des citoyens américains, sont emprisonnés au Cambodge pour leurs connections avec le trafic.

“Jusqu’à présent, le Commissariat général de la police nationale et le Département général de l’immigration ont bien coopéré avec les institutions américaines chargées de l’application de la loi”, a déclaré Chantharith. “Nous avons fait beaucoup de choses en collaboration les uns avec les autres et, de ce fait, les États-Unis pensent que ce protocole d’entente rendra notre coopération plus efficace.”

Avec Men Kimseng – VOA Khmer

Haut de page