Banque Mondiale : Malgré un ralentissement, la croissance restera robuste en 2019

Alors que les exportations diminuent parallèlement au ralentissement de la demande mondiale, l’économie cambodgienne devrait connaitre un taux de croissance de 7% en 2019, soit 0,5 point de moins que l’année dernière, indique un nouveau rapport de la Banque mondiale.

Malgré un ralentissement, la croissance restera robuste
Malgré un ralentissement, la croissance restera robuste

Sodeth Ly, économiste à la Banque mondiale, déclare que bien que la croissance prévue s’annonce plus lente qu’en 218, la croissance restera robuste et continuera de contribuer à la réduction de la pauvreté.

“Cependant, les perspectives à long terme dépendent de la capacité du pays à absorber les flux croissants d’investissements directs étrangers (IDE), tout en favorisant les investissements nationaux”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. “À cet égard, des coûts énergétiques et logistiques moins coûteux, la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée et de meilleurs liens dans la chaîne d’approvisionnement seront essentiels pour rester compétitifs”, a-t-il ajouté.

La croissance économique du Cambodge repose traditionnellement sur les exportations de vêtements, le tourisme, l’immobilier, la construction, et l’agriculture. En février, l’Union européenne (UE) a entamé le processus susceptible d’entraîner la suspension de l’accès préférentiel du Cambodge dans le cadre du programme Tout sauf les armes (TSA). “Le marché de l’UE représente actuellement plus d’un tiers des exportations clés du Cambodge, vêtements, chaussures et bicyclettes. Par conséquent, le fait de perdre les préférences accordées par le TSA, qui offre actuellement au Cambodge un accès en franchise de droits et sans contingent à l’UE, ralentirait probablement les exportations croissance “, indique le rapport.

Haut de page