Agriculture – TSA : Les producteurs de sucre de palme de Kampong Speu appellent le gouvernement à conserver le régime privilégié

Un représentant de l’industrie sucrière de Kampong Speu appelle le gouvernement et l’Union européenne à préserver les droits commerciaux préférentiels du Cambodge dans le cadre du programme européen ”Tout Sauf les Armes” (TSA).

Les producteurs de sucre de palme de Kampong Speu appellent le gouvernement à conserver le régime privilégié
Les producteurs de sucre de palme de Kampong Speu appellent le gouvernement à conserver le régime privilégié

L’Union Européenne (UE) évalue actuellement l’éventuel retrait du Cambodge à ce programme suite à ce qu’elle estime comme une ”détérioration des droits de l’homme et des normes démocratiques”.

Le sucre de palme de Kampong Speu a été enregistré par l’Union européenne avec le statut d’ indication géographique protégée (IGP) le 4 avril dernier.

Som Saroeun, président de l’Association de promotion du sucre de Kampong Speu Palm, déclare qu’il espère que les politiciens comprennent les dures réalités auxquelles seront confrontées les entreprises dans l’éventualité du retrait du régime privilégié.

«Nous avons demandé aux parties prenantes concernées de ne rien dire de déraisonnable. Les Cambodgiens attendent avec impatience la suite du processus», a-t-il déclaré.

Hym Piseth, directeur adjoint du producteur Confirel, d13clare être convaincu que le gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour conserver ces privilèges commerciaux.

Seang Thay, porte-parole du commerce, a déclaré que le Cambodge sera toujours un exportateur compétitif même si le régime privilégié est retiré. Il avance que le gouvernement a déjà pris et prendra encore des mesures pour réformer son économie. Le pays sera ainsi ainsi en mesure de se préparer au pire des scénarios.

«Grâce à la reconnaissance par l’UE des produits cambodgiens, les producteurs peuvent vendre à des prix élevés. Ils tirent un bénéfice substantiel des exportations cambodgiennes. S’il n’y a plus de TSA, ils auront encore l’énergie nécessaire pour être compétitifs. Mais, si le TSA est maintenu, le profit sera plus important », affirme-t-il.

Hul Reaksmey avec VOA Khmer

Haut de page