Système généralisé de préférences : Le Cambodge fustige les sénateurs US

Le Cambodge a exporté 400 millions de dollars US de vêtements et de produits textiles aux États-Unis en franchise de droits l’année dernière, rapporte la Garment Manufacturers Association in Cambodia (GMAC).

Des travailleurs cambodgiens vont travailler dans une usine située dans la province de Sihanoukville, au Cambodge
Des travailleurs cambodgiens se rendent dans une usine située dans la province de Sihanoukville, au Cambodge

Retirer le Cambodge du Système généralisé de préférences

Un haut responsable du ministère du Commerce appelle les États-Unis à examiner attentivement les conséquences des sanctions commerciales imposées au Cambodge. Alan Lowenthal et Steve Chabot, deux membres du Congrès américain, ont déposé la semaine dernière un projet de loi proposant au gouvernement américain de retirer le Cambodge du Système généralisé de préférences (SGP), un système commercial préférentiel.

Injustice

Seang Thay, un porte-parole du ministère du commerce, a déclaré mercredi que les États-Unis ne devraient pas se précipiter pour formuler un jugement. Les Américains devraient plutôt se tourner vers “les visages heureux” des ouvriers du textile.

«C’est simplement une demande : qu’ils viennent et jettent un coup d’œil dans tous les coins du pays», a-t-il déclaré. «Il est injuste de n’écouter seulement quelques individus. Ils devraient venir voir ce qui se passe vraiment avec les Cambodgiens. », a-t-il ajouté.

Réagir

Thay a confirmé que le retrait du Cambodge du SPG aurait un impact économique dévastateur.

Il a ajouté que si la motivation du retrait était en rapport avec les droits de l’homme, Washington devrait reconsidérer sa décision. “Cela ne veut pas dire que le Cambodge n’est pas reconnaissant pour ce qui nous a été donné jusqu’à présent, mais nous avons payé la taxe sur d’autres biens”, a-t-il déclaré.

Moeun Tola, directeur exécutif de l’Alliance du travail et des droits de l’homme, déclare que le SPG est essentiel pour l’économie cambodgienne, de même que le programme européen Tout sauf les armes (TSA), qui est également en cours de révision.

«Le Cambodge doit réagir face aux menaces des retraits du TSA et du SPG», a-t-il déclaré.

Selon le  GMAC, Dans le cadre du SPG, le Cambodge bénéficie d’un statut commercial préférentiel depuis 1997. Le pays a exporté 400 millions de dollars US de vêtements et de produits textiles aux États-Unis en franchise de droits en 2018.

Avec Hul Reaksmey – VOA Khmer

Haut de page