Parcours : Sothy Keo, le plaisir de partager son expèrience

Interview de Sothy Keo directrice générale adjointe chez Khéma Angkor, de ses débuts dans l’industrie hôtelière à sa carrière dans le groupe Thalias.

 Sothy Keo directrice générale adjointe chez Khéma Angkor
Sothy Keo directrice générale adjointe chez Khéma Angkor

Pouvez-vous présenter, en quelques mots ?

Mon nom est Sothy Keo. Je travaille dans l’industrie hôtelière depuis dix ans. J’ai commencé comme serveuse et hôtesse d’accueil dans différents hôtels. J’ai ensuite évolué professionnellement pour devenir responsable restauration, au bout de six ans, au Royal Angkor Resort. Après cela, j’ai eu la chance de devenir directrice du restaurant à Alila Hotels. C’est vraiment une belle récompense car j’ai toujours voulu évoluer dans cette industrie et en connaitre ses différentes facettes.

Cependant, après avoir passé plusieurs années à apprendre les différents métiers de l’hôtellerie, par moi-même, j’ai réalisé que je ne savais pas comment enseigner ce que j’avais appris, à d’autres. Je voulais vraiment apprendre à transmettre mon savoir et à former les personnes que je gère.

J’ai alors postulé comme professeur bénévole à l’ONG Friends International. Un an plus tard, j’ai déposé ma candidature pour un poste d’enseignant à l’école Paul Dubrule. Je ne m’attendais pas à être embauchée car je n’avais pas d’expérience dans le secteur de l’éducation. Mais j’ai eu la chance de rencontrer des gens formidables qui m’ont aidée à devenir enseignante.

J’ai étudié la pédagogie, comment préparer les cours, comment organiser un agenda. J’y ai passé quatre ans et j’ai eu le bonheur d’enseigner à de nombreux étudiants qui travaillent, aujourd’hui, pour de grandes entreprises. Je suis encore en contact étroit avec certains d’entre eux. Malgré cela, j’ai finalement ressenti le besoin de renouer avec l’opérationnel et d’être, à nouveau, sur le « terrain ».

J’ai alors intégré le restaurant Malis, à Siem Reap, en 2015. Après y avoir passé trois ans, j’ai rejoint Khéma qui fait partie du même groupe.

Quelle est votre fonction chez Khéma ?

Actuellement, je suis directrice générale adjointe au sein de Khéma Angkor. Je gère une équipe d’une quinzaine de personnes. Bien que cela soit une équipe plus réduite que celle avec laquelle je travaillais au Malis Restaurant, nous avons bien plus de travail qu’avant (rires).

L’organisation est récente et différente, ici. Comme l’équipe est plus réduite, nous sommes plus polyvalents. Je suis amenée à tout faire au restaurant, de l’accueil des clients à la préparation de certains produits (charcuterie et fromage) en passant par la gestion des stocks, le nettoyage, le service et bien d’autres choses encore.

Est-ce facile d’être une femme dans cette industrie ?

Ce n’est pas toujours facile car cela nécessite de passer beaucoup de temps au travail. Ma famille m’a reproché de rater de grands événements comme des mariages ou des repas de famille car je travaille durant les weekends. Et je suis très occupée durant mes heures de travail. J’ai un fils et je regrette de ne pas avoir pu être la maman que je souhaitais devenir. Ma mère s’en occupe quand je travaille. J’essaye, aujourd’hui, d’entretenir une belle et étroite relation avec lui. Mais ce n’est pas simple car il a grandi sans ses parents auprès de lui, en permanence. C’est peut-être l’unique chose que je changerais si je pouvais remonter le temps : passer plus de temps avec mon fils.

Avez-vous des conseils à donner à une jeune femme qui aimerait poursuivre une carrière similaire à la vôtre ?

Je lui dirai de ne pas être offensée par les personnes qui tiennent des propos désagréables ou qui se montrent méprisants envers elle car elle travaille dans l’industrie des services. Souvent les gens s’imaginent que c’est un travail de « basses besognes ». Des personnes m’ont demandé pourquoi je nettoyais les tables alors que je suis directrice générale adjointe. Je pense que c’est le travail de tous les membres de l’équipe, quel que soit son niveau hiérarchique. Nous formons une équipe. Notre priorité au sein du département restauration, est de tout mettre en œuvre pour que chacun de nos clients vive une expérience unique.

Par Khéma- Thalias – Traduit par Fabrice Barbian

Haut de page