Gouvernement : Proposer une loi pour l’utilisation des drones

Le Cambodge prépare actuellement une nouvelle réglementation pour mieux contrôler l’utilisation des drones, a déclaré mercredi à l’AKP M. Sin Chan Sereivutha, directeur adjoint et porte-parole du Secrétariat d’Etat à l’aviation civile.

Proposer une loi pour l'utilisation des drones
Proposer une loi pour l’utilisation des drones

Le drone est un nouveau problème pour le Cambodge et jusqu’à présent, le pays n’a encore aucune loi dédiée pour en contrôler l’utilisation, a-t-il souligné.

Le Cambodge autorise l’utilisation de drones, mais quelques dispositions précisent que les utilisateurs ne sont pas autorisés à survoler les foules nombreuses, les aéroports ou les zones dans lesquelles des aéronefs sont en service. Le Palais royal, la résidence du Premier Ministre et les zones militaires ne peuvent pas non plus être survolées. Ces restrictions ont été introduites après qu’un ressortissant allemand ait survolé et filmé les jardins privés du Palais royal à Phnom Penh.

Les drones sont donc interdits à Phnom Penh, mais aussi au parc d’Angkor ou autour des temples historiques, à moins d’une autorisation écrite.  Pour obtenir une autorisation, il faut s’adresser au :

  • Département Cinéma et Diffusion Culturelle
  • Ministère de la culture et des beaux-arts du Cambodge
  • Autorité pour la protection et la gestion d’Angkor

Alors que les experts élaborent des règlements sur les drones, les gens devraient rester vigilants et ne pas les faire voler dans les zones interdites, a conclu M. Sin Chan Sereivutha.

«Ceux qui utilisent des drones dans les zones interdites pour collecter intentionnellement des informations confidentielles nationales seront coupables d’actes criminels», a renchéri M. Dim Sokheng, du cabinet d’avocats CIA.

Avec AKP Phnom Penh, mars 2019 –

Haut de page