Eurocham – Conférence : Quel avenir pour le plastique ?

Jeudi dernier, se tenait la table ronde sur le plastique, organisée par EuroCham, en présence de Son Excellence M. NY Phally, Mme. Mariane Teoh, M. Benjamin Thorn, M. Harold de Martimprey et M. DIN Somethearith.

Eurocham – Débat : Le challenge du plastique
Eurocham – Débat : Le challenge du plastique. Photographie Eurocham

Aujourd’hui, les côtes cambodgiennes sont ravagées par les déchets plastiques, soulevant ainsi de véritables problèmes environnementaux, sociaux et économiques.

De nombreuses bonnes pratiques voient le jour au Cambodge, par le biais des Organisations Non Gouvernementales, des regroupements d’entrepreneurs et entreprises motivés ou encore des particuliers déterminés. Si le secteur privé à un important rôle à jouer, il ne manque plus que l’investissement et l’engagement du Gouvernement Royal pour lutter durablement contre le plastique ; lutte qui semble peiner au démarrage, comme l’illustrent les difficultés pour limiter les sources de production de sacs plastiques. Le Ministère de l’Environnement a toutefois annoncé le lancement d’une plateforme de mise en relation des initiatives relatives au traitement des déchets.

Après les interventions de chacun des participants, les entrepreneurs ont pris la parole en vue d’illustrer leur implication et leurs propositions pour lutter contre le plastique :
– Song Saa Island – l’implication des villages et des communautés locales a été nécessaire et a contribué au développement de solutions avant l’incinération sur place des déchets.
– De nombreux hôtels limitent l’utilisation du plastique en éliminant les bouteilles plastiques au profit de station de rechargement.
– Les entreprises développent leur code de conduite et des politiques durables pour faire naître les bonnes pratiques auprès de leurs partenaires.

« Les déchets vont continuer d’augmenter – restons engagés pour trouver des solutions adaptées ».

La lutte contre le plastique pour sa réduction et son élimination complète implique une mise en relation des secteurs d’activités et des populations et l’utilisation des nouvelles technologies pour la création de nouveaux business modèles.

En sus des nombreuses initiatives et bonnes volontés, la sensibilisation des populations restent le préalable fondamental à l’efficacité des solutions développées.

Mathilde Vasseur

Haut de page