Enseignement : Parlons cuisine moléculaire avec le Lycée Français René Descartes

Olympiades Nationales de Chimie

Un groupe de quatre lycéennes de 1ère a été sélectionné pour participer à la finale des Olympiades Nationales de Chimie : « Parlons Scientifique au Lycée Français René Descartes : Maria-Liv Monnot, Clara Rousseau, Mathilda Lauren’s et H.T, Chimie ». L’événement aura lieu à Paris les 4 et 5 avril prochains. Deux d’entre elles représenteront le groupe.

Ce concours National des Olympiades de Chimie “PARLONS CHIMIE” a pour objectif de permettre aux élèves de lycée de mettre en œuvre une action de communication sur un sujet qui s’inscrit dans les problématiques de la chimie actuelle en lien avec une activité régionale, ou un sujet de société, ou un métier de la chimie, et pour un public défini.

La cuisine moléculaire

Leur sujet porte sur la cuisine moléculaire avec comme problématique : « La cuisine moléculaire : poudre aux yeux ou véritable innovation gustative et sanitaire ? ». Les quatre lycéennes expliquent avoir fait le choix de la cuisine moléculaire car, d’après elles : « c’est un sujet dont on entend beaucoup parler dans le cadre des cours notamment des TPE (Travaux pratiques encadrés), mais on en parle beaucoup moins dans le domaine de la cuisine ou même au Cambodge », explique Maria-Liv.

D’après H.T et Maria-Liv, la cuisine moléculaire n’est pas assez connue pour ses cotés bénéfiques. En effet, elle peut remplacer un aliment dans une recette par un autre composant sélectionné, « ce qui s’avère être très utile pour les personnes souffrant d’allergies ».

Tout est parti d’une épreuve de bac, qui se passe en classe de 1ère appelée TPE, dans leur filière (Scientifique). L’épreuve doit allier deux matières à savoir physique et sciences et vie de la terre. Leur professeure de sciences physique, Mme. Tourbillon, a vu dans leur sujet de recherche et dans ce groupe de jeunes filles un réel potentiel.

Et, elle les a donc invités à envoyer leur candidature aux Olympiades, des épreuves ouvertes à tous les lycées de France et lycées AEFE. Ce groupe de jeunes filles fait donc partie des huit groupes sélectionnés pour la finale et de l’un des deux groupes sélectionnés parmi les lycées AEFE.

Soutien

La professeure qui encadre ce projet a bénéficié du soutien de M. Richard Gillet (disciple Escoffier), de l’AACC (Académie des Arts culinaires du Cambodge) et de la CCI France Cambodge.  L’AACC a permis à ce groupe de pouvoir effectuer un stage de trois heures pour découvrir la cuisine moléculaire. Ces actions de communication ont permis de faire évoluer leur projet et d’augmenter leur chance pour la sélection du concours National des Olympiades de chimie.

Les élèves sélectionnés continuent actuellement leur action de communication puisqu’elles ont présenté, expliqué, le lien fort entre les Sciences et la cuisine moléculaire à une classe de CM1. Cette classe de CM1 a eu droit aussi à une dégustation de la technique de gélification moléculaire.

De surcroît, le 30 Mars à l’Ambassade de France, elles sont conviées à un « Workshop » sur la “cuisine moderne” lors du marché français. En effet, elles seront responsables de l’explication chimique des processus lors de ce « Workshop » en présence de Christian TETEDOIE (chef étoilé Michelin), les chefs cuisiniers Markus (de l’AACC) et Mr Richard Gillet (Thalias – Escoffier).

Par Eva Marcadé. Photographies fournies

Haut de page