Énergie – Navire-centrale : Trois ans d’électricité turque

Le Premier ministre Hun Sen, a déclaré que le navire turc de production d’électricité arriverait ce vendredi au Cambodge pour une période d’approvisionnement prévue de trois ans. La nouvelle a été annoncée mercredi à la réunion annuelle du ministère de l’Éducation.

navire-centrale
Navire-centrale

En réponse à la crise en approvisionnement due à la saison sèche, le directeur général d’Electricité du Cambodge, Keo Rattanak, a dirigé une délégation en Turquie afin de ramener un navire-centrale d’une capacité de 200 MW.

Selon le Premier ministre, les pénuries d’électricité auxquelles le Cambodge est confronté résultent aussi de l’essor du secteur de la construction, une augmentation de 700% en 2019 par rapport à l’année dernière. Les villes Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville, ne nécessitaient auparavant que 20 MW. Mais, à présent, 100 MW ne suffisent plus.

Un responsable technique d’EDC a déclaré que la sécheresse à réduit le niveau d’eau dans les réservoirs des barrages hydroélectriques.

«À l’heure actuelle, nous avons besoin de 400 MW d’électricité disponible. Je voudrais appeler ceux qui ont des générateurs à les utiliser», a déclaré le Premier ministre.

«Les changements climatiques n’affectent pas seulement le Cambodge, mais l’ensemble de la région. Je préconise une utilisation efficace de l’eau, car nous allons vivre une longue saison sèche qui durera jusqu’en juin », a-t-il ajouté.

Selon le Premier ministre, le royaume cherchera aussi à se fournir (50-100 MW) auprès des pays voisins comme la Thaïlande, le Laos et le Vietnam.

Haut de page