Energie – coupures de courant : Les barrages manquent d’eau

Tout le monde l’a remarqué, le Cambodge, et en particulier Phnom Penh, fait actuellement face à de nombreuses coupures de courant dont certaines durent parfois plusieurs heures.

En fait, le pays fait face à une pénurie d’électricité. En raison de la sécheresse, certains barrages hydroélectriques, principale source d’énergie du pays, ne sont pas en mesure de produire de l’électricité. Le Premier ministre Hun Sen a déclaré samedi que le pays faisait face à une pénurie d’électricité d’environ 400 mégawatts, entraînant ainsi ces pannes de courant à répétition.

La centrale hydroélectrique Lower-Sésan 2
La centrale hydroélectrique Lower-Sésan 2

«Le changement climatique ne touche pas seulement le Cambodge, mais toute la région. Nous avons besoin d’eau pour produire de l’électricité », a-t-il déclaré en exhortant la population à ne pas gaspiller l’eau en raison d’une saison sèche qui risque de durer jusqu’en juin. Le Premier ministre a également appelé tous les citoyens et les entrepreneurs à faire preuve de patience et de compréhension. Il a également encouragé l’utilisation temporaire de générateurs électriques privés. ”Nous travaillons actuellement sur une solution rapide pour pallier à ces difficultés d’approvisionnement en électricité”, a conclu le Premier ministre.

Selon le ministère des Mines et de l’Energie, le Cambodge dispose actuellement de trois grandes sources d’électricité : des centrales hydroélectriques de 1.329 mégawatts, des centrales au charbon de 538 mégawatts et de l’énergie solaire de 64,77 mégawatts. La consommation  d’électricité a augmenté de 15% en 2018.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, mars 2019 —

Haut de page