Diplomatie : Patrick Murphy, prochain ambassadeur au Cambodge et promoteur d’une région de pays souverains, forts et prospères…

Au cours des deux dernières années, Patrick Murphy, probablement le prochain ambassadeur américain au Cambodge, s’est rendu fréquemment en Asie du Sud-Est, notamment à deux reprises au Cambodge en 2017.

Patrick Murphy, probablement le prochain ambassadeur américain au Cambodge
Patrick Murphy (gauche), probablement le prochain ambassadeur américain au Cambodge. Photographie USAID (CC)

Patrick Murphy, sous-secrétaire adjoint du Département d’État américain aux Affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique, a appelé vendredi les pays de la région indo-pacifique à appliquer des principes “libres, ouverts et régis par des règles”.

Gouvernance démocratique

Lors d’une conférence de presse téléphonique pour conclure son voyage en Thaïlande, en Indonésie et à Hawaï la semaine dernière, Mr Murphy a déclaré que la gouvernance démocratique était un sujet de discussion essentiel, en particulier en raison des élections de dimanche dernier en Thaïlande.

«Cette série de voyages était aussi une occasion de souligner l’importance de la gouvernance démocratique et un certain nombre de pays se préparent à d’importantes élections nationales, notamment en Indonésie et aux Philippines. Et, même l’Australie prévoit des élections plus tard cette année », a-t-il déclaré.

“J’ai noté qu’il y avait beaucoup de visions différentes dans la région, et nous nous en félicitons, mais nous sommes ravis de voir une telle similitude entre ces visions dans un Indo-Pacifique libre, ouvert et régi par des règles”, a-t-il déclaré.

À Bangkok, Murphy a rencontré des responsables thaïlandais pour discuter de la présidence thaïlandaise de l’ASEAN en 2019 et de l’alliance américano-thaïlandaise. «Les États-Unis sont très heureux de voir autant de Thaïlandais ravis d’exercer leurs droits et se rendre dans les bureaux de vote», a-t-il déclaré.

Nomination

En août dernier, le président Donald Trump a approuvé la nomination de M. Murphy pour diriger la mission américaine au Cambodge, dans un climat de relations tendues entre le gouvernement américain et le Cambodge. Sa nomination reste à confirmer. “C’est un grand honneur pour moi personnellement d’être nommé ambassadeur”, a-t-il déclaré à la presse.

“J’ai été désigné en janvier et le processus incombe maintenant au Sénat américain. Nous attendons avec impatience l’examen ultérieur de cette candidature ainsi que d’autres nominations actives pour les émissaires dans la région et les postes à Washington”, a-t-il ajouté.

La nomination de Murphy intervient alors que les relations entre les deux pays sont au plus bas après que le Premier ministre Hun Sen ait accusé Washington d’avoir parrainé un complot visant à le renverser en soutenant l’ancien parti d’opposition.

Ou Virak, président fondateur du Future Forum, un groupe de réflexion cambodgien, a déclaré à VOA Khmer que la décision de nommer Murphy pourrait indiquer l’importance croissante accordée par Washington au Cambodge compte tenu du rapprochement du royaume avec la Chine.

Stratégie US pour le Cambodge

«C’est un signe que l’administration Trump considère le Cambodge comme un pays plus important et plus stratégique, Patrick Murphy étant un haut responsable très respecté dans les milieux diplomatiques de la région Asie-Pacifique», a-t-il déclaré. “C’est probablement pour deux raisons: la montée de la Chine et l’importance croissante de l’Asie du Sud-Est.”, a-t-il ajouté.

Avant d’être affecté à la division Asie du Département d’État en 2016, M. Murphy était diplomate en Thaïlande, chef adjoint de la mission et envoyé spécial au Myanmar lors de la transition démocratique qui a précédé les élections de 2014. Selon Murphy, le concept de l’Indo-Pacifique reste une priorité absolue pour le gouvernement américain.

“Nos aspirations à voir une région de pays souverains, forts et prospères”, a-t-il ajouté.

Paul Chambers, analyste politique et conférencier à l’Université Naresuan en Thaïlande, a déclaré dans un courriel : ”La promotion de la démocratie est importante dans les relations extérieures des États-Unis car ces valeurs reflètent la culture politique des États-Unis…”.

Avec Aun Chhengpor & Sun Narin – VOA Khmer

Haut de page