Coopération – JICA : Phase IV du Projet de protection contre les inondations

Lundi matin a eu lieu la cérémonie d’inauguration du chantier de la phase IV du Projet de protection contre les inondations et d’amélioration du système d’égout dans Phnom Penh. Le Premier ministre Hun Sen et Hidehisa Horinouchi, ambassadeur du Japon, présidaient l’événement.

Phase IV du Projet de protection contre les inondations
Phase IV du Projet de protection contre les inondations

36 mois

Le gouverneur de la Municipalité de Phnom Penh, S.E. Khuong Sreng, a déclaré que ce projet de 36 millions de dollars US est financé par une subvention du Japon. La durée de cette phase IV s’étalera jusqu’en octobre 2021.

Projet initial

L’objectif du projet initial est de minimiser les inondations et les dégâts causés par les précipitations locales dans la capitale Phnom Penh en améliorant le système de drainage et en prévoyant des travaux de drainage d’urgence.

La saison des pluies au Cambodge dure de mai à fin octobre. En plus des fortes pluies, la capitale, Phnom Penh, est aux prises avec une surcapacité de ses systèmes de drainage, provoquée par une urbanisation galopante. La plupart des canaux et des systèmes de drainage à Phnom Penh ont été construits juste après la fin de la guerres civile. Au fil des années, les systèmes de drainage se sont gravement détériorés et environ 250 à 300 000 citadins sont régulièrement touchés par les inondations causées par la saison des pluies.

Inondation au Cambodge. Photographie par Chris Lewis (cc)
Inondation au Cambodge. Photographie par Chris Lewis (cc)

Protection contre les inondations et amélioration du drainage à Phnom Penh : phases 1 et 2

En 1999, la JICA a mis en œuvre un “Plan directeur pour la protection contre les inondations et l’amélioration du drainage à Phnom Penh”, suivi d’une série de “Projets d’amélioration de la protection contre les inondations et du drainage dans la ville de Phnom Penh”. La phase 1 du projet ciblait le sud-ouest de la ville pour améliorer les canaux de drainage, construire des canaux et une station de pompage, et renforcer les digues. La phase 2 visait à améliorer les systèmes de drainage dans la région nord-est, notamment la construction de réservoirs souterrains, de stations de pompage, de revêtements de rives et d’un tuyau d’interception dans le parc de la rivière Tonlé Sap. Les phases 1 et 2 ont permis de largement limiter les dégâts causés par les inondations dans les zones ciblées.

Phase 3: Construction des systèmes de drainage et de la chambre à sédiments et maintenance des systèmes de drainage

En 2012, la JICA, en coopération avec le ministère des Travaux publics et des Transports, a commencé à mettre en œuvre la phase 3, qui cible les réseaux de drainage dans le sud-est de Phnom Penh.

Outre les projets de construction, y compris la reconstruction de la chambre à sédiments vieille de plus de 50 ans, le projet visait également à renforcer la capacité de la ville à entretenir les canalisations / canaux de drainage. À cette fin, la JICA a acheté deux jeux de Sludge Suckers et deux jeux de High Water-Jet Machine pour le nettoyage des tuyaux de drainage.

Au Cambodge, il est hélas courant de faire passer le personnel de nettoyage dans des tuyaux de drainage de 60 cm pour nettoyer l’intérieur. Avec l’introduction des machines à jet d’eau élevé, le personnel de nettoyage n’est plus obligé de mettre sa vie en danger pour nettoyer les tuyaux de drainage insalubres.

Phase 4 : Construction et renforcement de systèmes de drainage

Phnom Penh est entourée de quatre rivières et se caractérise par de nombreuses terres basses où l’eau s’accumule facilement. Des mesures contre les inondations ont déjà été prises, telles que la construction de digues circulaires autour des zones résidentielles et l’installation d’installations de drainage (conduites de drainage et pompes). Néanmoins, les effets de la détérioration ont réduit la fonctionnalité de ces installations et les dégâts causés par les inondations sont devenus graves.

Cette dernière phase visera à sécuriser et renforcer les installations récentes. Aussi, la partie nord de la ville (au nord de Wat Phnom, Tuol Kouk) n’a pas été une région cible pour la construction d’installations de drainage et continue de souffrir des dégâts causés par les inondations. En outre, le district de drainage de Trabeck nécessite une fonctionnalité améliorée des installations de drainage existantes toujours en raison de l’urbanisation et de la croissance démographique.

Implication

L’entretien des systèmes de drainage nécessite la coopération et la compréhension des citadins. Sachant que la JICA ou les autorités locales ne peuvent à elles seules nettoyer les systèmes de drainage, le gouverneur de Phnom Penh (M. Pa Socheatevong) a lancé une “campagne de nettoyage” mensuelle dans toute la ville.

Cette campagne vise à sensibiliser le public aux conséquences dangereuses des déchets, considérés comme l’un des facteurs de colmatage des réseaux de drainage. Cette ambitieuse campagne vise également à nettoyer tous les bouches d’égout de Phnom Penh en utilisant les ventouses pour boues et les machines à jet d’eau à haut rendement offertes par la JICA (Aide japonaise).

Remerciements

Le gouverneur a remercié l’ambassadeur japonais, soulignant que les 2 millions de Phnompenhois bénéficieront de ce projet. Pour sa part, Hidehisa Horinouchi s’est dit convaincu qu’une fois achevé, le projet contribuerait à promouvoir le développement socio-économique du Cambodge.

Phase IV du Projet de protection contre les inondations
Phase IV du Projet de protection contre les inondations
Haut de page