Conférence : Le Premier ministre souligne avantages et inconvénients du progrès numérique

Le Premier ministre Hun Sen a souligné les avantages et les inconvénients des progrès du numérique lors de la treizième Conférence sur les perspectives du Cambodge face à la transformation numérique.

Le Premier ministre Hun Sen
Le Premier ministre Hun Sen

Avantages et inconvénients

Tandis qu’il présidait ce matin la cérémonie d’ouverture de la treizième Conférence sur les perspectives numériques du Cambodge au Great Duke, le Premier ministre a déclaré que la technologie numérique pouvait stimuler la croissance et l’efficacité. Selon le chef du gouvernement royal, elle peut aussi créer du chômage, des inégalités et une vulnérabilité accrue à la cybercriminalité.

Transformation numérique

Sur le thème «Transformation numérique vers l’industrie 4.0», la Conférence sur les perspectives du Cambodge 2019 a attiré 350 participants. Parmi eux : des experts nationaux et régionaux, des universitaires et des chercheurs, des responsables gouvernementaux, des représentants de partenaires internationaux du développement, du secteur privé et d’organisations de la société civile.

S.E Hun Sen a exprimé sa profonde gratitude au Cambodia Development Resource Institute (CDRI) pour avoir introduit ce thème, affirmant qu’il est d’actualité et adapté à la conjoncture actuelle.

Selon le CDRI, avec la montée de l’industrie 4.0, la transformation numérique pourrait être le nouveau moteur de croissance dont le Cambodge a besoin pour concrétiser sa vision à long terme de devenir un pays à revenu moyen supérieur d’ici 2030, et un pays à revenu élevé d’ici 2050.

Echange de vues

Les différents thèmes abordés  visaient à susciter un échange de vues francs sur la possibilité de saisir les opportunités de transformation numérique susceptibles de soutenir la croissance et le développement à long terme du Cambodge. Il s’agissait également de susciter des propositions pour la mise en place de fondations solides pour la stratégie numérique du Cambodge.

Quatre principales discussions ont été organisées autour des questions suivantes : L’état de la transformation numérique : où en sommes-nous maintenant ? Que devrions-nous faire pour catalyser la transformation? Quelles sont les stratégies clés nécessaires ? Comment promouvoir l’alphabétisation numérique et développer les talents technologiques pour la transformation numérique ?

Les changements numériques ainsi que les effets sur l’emploi ont également fait l’objet de discussions. De plus, pour présenter la technologie numérique et ses innovations, le CDRI, en partenariat avec le PNUD au Cambodge, a effectué une longue présentation du robot Sophia à la conférence.

Sophia

Sophia est un robot humanoïde social développé par la société Hanson Robotics basée à Hong Kong. Sophia a été activée le 14 février 2016, et a fait sa première apparition publique au South by Southwest Festival (SXSW) à la mi-mars 2016 à Austin au Texas.

Le robot Sophia
Le robot Sophia

Le robot est capable d’afficher plus de 50 expressions faciales. En novembre 2017, Sophia a été nommée premier champion de l’innovation du Programme des Nations Unies pour le développement et est la première personne non humaine à se voir attribuer un titre des Nations Unies…

Recommandations

Selon le Premier ministre cambodgien, des efforts encore plus importants doivent être consentis pour soutenir la création d’un environnement propice au développement numérique. Cela nécessite un investissement accru dans la technologie et l’innovation, des ressources humaines compétentes et qualifiées, ainsi que des règles, réglementations et normes plus strictes.

Lors de cette conférence, plusieurs’initiatives et priorités ont également été déterminées :

Améliorer l’efficacité de la prestation des services publics en mettant en œuvre des outils numériques clés tels que : l’adresse numérique, la signature numérique et les transferts numériques. Ceci, afin de créer plus d’opportunités pour le secteur privé et les entrepreneurs.

Promouvoir les investissements dans les infrastructures dorsales : la fibre optique, le câble sous-marin, et le centre de données afin de rendre Internet rapide, abordable et accessible dans tout le pays.

Maximiser les avantages de la révolution industrielle 4.0 par le développement des ressources humaines. Parallèlement, le gouvernement continuera d’améliorer la qualité de l’éducation, de promouvoir les STEM, la formation professionnelle et la recherche-développement.

Privilégier la formulation et mise en œuvre de politiques, réglementations et normes juridiques pertinentes : la sécurité numérique est un élément essentiel de la formulation d’un cadre stratégique à long terme. Le Cambodge élaborera des cadres juridiques et des réglementations pour encadrer la sécurité des données, la confidentialité des données et la cybersécurité, protéger et stocker les informations confidentielles, les transactions commerciales et les paiements électroniques, ainsi que d’autres réglementations destinées à protéger les consommateurs.

Promouvoir les start-up du secteur numérique  en prenant en compte la technologie, les ressources financières, les incitations, la formation, etc. En outre, afin de soutenir les start-up du numérique, un fonds d’entreprenariat sectoriel sera créé avec cinq millions de dollars par an pour soutenir les entreprises du secteur.

Avec Khan Sophirom – AKP Phnom Penh, mars 2019 –

Haut de page