Chronique : Mes chers parents, vous n’aimez pas Angkor ? Dites le sur Tripadvisor !

Tripadvisor

Le saviez-vous ? Tripadvisor ne concerne pas seulement les hôtels et les restaurants. Ce site de notation qui ne demande aucune preuve de séjour ou une facture justifiant son effective consommation dans un établissement, permet à quiconque de publier une note de 1 à 5, du pire au meilleur donc, et un commentaire subjectif. Les avis sont ouverts à tous ceux qui disposent d’un ordinateur, d’un Smartphone et d’une connexion Internet.

Mes chers parents, vous n’aimez pas Angkor ? Dites le sur Tripadvisor ! Illustration par Rin Hoeut
Mes chers parents, vous n’aimez pas Angkor ? Dites le sur Tripadvisor ! Illustration par Rin Hoeut

Mais Tripadvisor, c’est bien davantage que cela…

Ce site Internet permet de noter n’importe quelle destination, n’importe quelle activité, n’importe quel bar, magasin de souvenirs ou boutique de prêt à porter. Il est possible de mettre la pire note à un restaurant en expliquant que la seule vue du menu vous a dissuadé d’y rentrer. On peut dire qu’on a adoré ou détesté le portier, la vendeuse, les clients et même les produits en vitrine ! On peut donner son avis sur les guides officiels, les chauffeurs de tuk tuk, de taxis, les compagnies d’aviation, ses hôtesses et ses pilotes, le voisin sur le siège avant et ses enfants bruyants. Mais surtout, le site permet de critiquer n’importe quel monument historique. La Joconde vous a déçu ? Vite, à votre clavier et partagez votre mécontentement avec le reste du monde !

Angkor vu par les spécialistes…

Ainsi, les touristes qui visitent Angkor, puisqu’ils en ont la possibilité, n’hésitent pas à donner leurs avis de spécialistes sur les temples du complexe. Oui, mes chers parents, si vous n’aimez pas le Bayon (même si vous le n’avez pas visité), n’ayez pas peur de vous connecter et de poster votre commentaire. Il sera publié !

J’ai lu pour vous le meilleur et le pire. Je n’en ai pas cru mes yeux. Ce n’est pas une blague, le genre humain est tout simplement incroyable d’imagination. Donner son avis sur le temple d’Angkor, déjà, il fallait y penser, mais dire qu’il ne ressemble à rien sinon à un « empilement de vieux cailloux », il fallait oser. Ils ont osé ! C’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît !

Si Tripadvisor n’existait pas, il faudrait l’inventer…

Ce sont donc pas moins de 44 127 personnes qui ont donné leur avis sur le temple d’Angkor ! Si plus de 25 000 l’on jugé « excellent », ils sont tout de même 850 à l’avoir trouvé tout juste « moyen », 114 « pauvre » et 59 « terrible » !
Comment peut on trouver Angkor pauvre ou terrible ? Immersion dans les commentaires de ces visiteurs concernant le plus grand temple shivaïte du monde…

Réactions

« Après avoir beaucoup entendu parler de cet endroit, je m’attendais à un lieu magique, riche en patrimoine et en histoire. Qu’est-ce que j’ai vu ? Des cailloux ! Superposés, les uns sur les autres ! Tout comme dans le monde moderne. Les personnes qui ont construit ces tas de pierres en décomposition sont nulles. Je suis déçu ». Il n’est pas le seul, JayKay, de Londres, à ne pas aimer ce « tas de vieux cailloux », alors qu’un autre estime que le plus petit temple de Bagan en Birmanie, est plus joli qu’Angkor Wat !

Mais ils restent relativement peu nombreux à critiquer uniquement le style architectural. En effet, les complaintes les plus récurrentes concernent le prix d’entrée au complexe que ces commentateurs jugent « disproportionné ». D’autres ne supportent pas de savoir que dans les 37 dollars payés pour avoir le droit de visiter ces merveilles architecturales durant une journée, 2 dollars sont reversés à l’hôpital pour enfants Kantha Bopha. En plus de ne pas aimer les vielles pierres, certains n’aiment pas non plus les enfants malades…

Commentaires

Mais, puisqu’on peut dire absolument ce qui nous passe par la tête sur la toile, on lit également qu’il y fait trop chaud, que les « guides racontent n’importe quoi », que « le site n’est pas entretenu », que « le coucher de soleil sur Angkor est plus joli en photo qu’en vrai ». Certains, comme Himukesh, un touriste indien, déclare tout à fait sérieusement que : « la moitié de la population mondiale vit avec le diabète et doit donc uriner souvent ». Il regrette qu’il n’y ait pas d’« endroits » pour « se soulager dans le temple ». Et se permet même de proposer aux restaurateurs de « nettoyer toutes les taches noires d’eau de pluie et de [lui] donner un look plus propre ». D’autres, comme Suntan de Kuala Lumpur, regrettent qu’il n’y ait quasiment aucun panneau informatif dans le temple, ce qui oblige ainsi à louer les services d’un guide pour en comprendre la visite.

Critique et frustration

Critiquer Angkor Wat, c’est souvent relater une mauvaise expérience personnelle, une frustration, parfois (mais rarement) légitime, comme cette jeune fille qui s’est vue catégoriquement refuser l’entrée alors même qu’elle avait noué un sarong autour de ses hanches pour couvrir ses jambes nues.

Top 5

Ainsi, dans le top 5 des critiques récurrentes se trouvent : les règles vestimentaires vues comme trop contraignantes, mais surtout la foule, jugée indisciplinée, bruyante, le manque d’empathie des gardiens qui vérifient les billets d’entrée, le nombre trop élevé de vendeurs alentours et enfin « la saleté » des lieux due aux déchets jetés ici et là.

Qu’on se rassure, les grincheux ne représentent que 4% du total des commentaires sur Angkor. En général, il est possible d’éviter la foule en visitant les temples du petit circuit dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Il n’y a jamais énormément de monde à l’heure du coucher du soleil à Angkor ; les gardiens sont généralement très agréables et courtois et un énorme effort est fait pour garder les lieux propres.

Les professionnels du commentaire et de la notation ne se sont pas contentés de critiquer le plus majestueux des temples du complexe. Le moindre « empilement de vieux cailloux » a été étudié et scrupuleusement commenté par ces experts, ces touristes professionnels, pour qui voyager rime désormais avec noter…

A bientôt,
Frédéric Amat

Haut de page