Sommet Inde -ASEAN : Volonté indienne d’investir au Cambodge

Investir

En vue de renforcer et d’élargir la coopération économique avec le Cambodge, l’Inde souhaiterait investir dans quatre secteurs clés du royaume : La science et la technologie, le tourisme, les infrastructures et l’industrie agro-alimentaire.

Sandip Somany, président de la Fédération indiennes des chambres de commerce et d'industrie
Sandip Somany, président de la Fédération indiennes des chambres de commerce et d’industrie

L’intention a été révélée par Sandip Somany, président de la Fédération indiennes des chambres de commerce et d’industrie lors d’une rencontre avec le ministre cambodgien du Commerce, S.E. Pan Sorasak, à New Delhi, en marge du Sommet Inde-ASEAN.

Peu d’échanges commerciaux

Sandip Somany a informé le ministre cambodgien de la vision du gouvernement indien d’élargir la coopération économique et commerciale avec le Cambodge. Selon lui, le volume est encore trop limité par rapport à celui d’autres pays de la région.

Selon les statistiques du Ministère du commerce, le commerce total du Cambodge avec l’Inde ne représentait que 112 millions de dollars en 2016, contre 5,1 milliards avec la Chine, 2,3 milliards avec les États-Unis et 3,5 milliards avec l’Union européenne.

Le Cambodge importe principalement des médicaments et des produits pharmaceutiques en provenance de l’Inde, tandis que les produits primaires tels que les métaux non ferreux sont exportés. Au total, le Cambodge avait un déficit commercial de 89 millions de dollars avec l’Inde en 2016. Selon un rapport de l’ambassade indienne à Phnom Penh, le coût élevé de la manutention des conteneurs au port de Sihanoukville rend les produits indiens moins compétitifs sur le marché cambodgien et constitue la principale cause des exportations limitées d’Inde vers le Cambodge.

Encourager

S.E Pan Sorasak a salué l’initiative et informé la partie indienne de la situation géographique favorable du Cambodge, de la politique d’ouverture, de la politique d’encouragement aux investissements, et du plan de développement industriel 2015-2025 du gouvernement royal.

Le ministre a également informé son interlocuteur des potentiels de l’agriculture et de l’agro-industrie, et a demandé à Sandip Somany d’encourager les investisseurs indiens à investir dans la transformation des produits agricoles cambodgiens destinés à l’exportation. En outre, il a émis le souhait qu’un vol direct entre l’Inde et le Cambodge soit mis en place rapidement afin de promouvoir le tourisme, la coopération culturelle et le commerce entre les deux pays.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, février 2019 —

Haut de page