Santé : La dengue meurtrière en 2018

Selon le dernier rapport du Centre national de parasitologie, entomologie et paludisme, il y aurait eu 24 684 cas de dengue avec 23 décès en 2018, contre 6 372 cas avec 3 décès en 2017. En 2016, il y avait eu 12 843 cas, avec 18 décès.

Les cas de dengue ont été signalés principalement dans les provinces de Phnom Penh, Kampong Chhnang, Preah Vihear, Siem Reap, Kratie, Kampong Thom, Kampong Cham, Oddar Meanchey et Banteay Meanchey.

Huy Rekol, directeur du centre, a déclaré que les cas de dengue avaient augmenté en 2018 en raison du cycle saisonnier et du changement climatique. ”…Le nombre de dengue en 2018 est bien supérieur à celui de 2017 en raison du cycle saisonnier de l’Asie tropicale tous les cinq ou six ans et du changement climatique…”, a-t-il précisé.

Le moustique Aedes aegypti, responsable de la dengue. Photographie WK
Le moustique Aedes aegypti, responsable de la dengue. Photographie WK

Avertissements

Afin de lutter contre cette recrudescence, le ministère de la Santé lance régulièrement des avertissements aux départements provinciaux, leur demandant d’éduquer le public et de prendre des mesures de précaution. Le ministère appelle également la population à prendre des mesures pour prévenir la dengue en éliminant les larves dans les maisons, en se protégeant des piqûres de moustiques et en se rendant au service de santé le plus proche si un membre de la famille présente des symptômes.

Les jarres d’eau sont les sites de reproduction les plus courants chez les moustiques au Cambodge. On trouve, dans beaucoup de foyers du pays, de grandes jarres d’eau ouvertes, utilisées pour stocker l’eau, ainsi que d’autres récipients, boites, pneus ou des coques de noix de coco jetés où l’eau s’accumule, et qui constituent ainsi autant de sites de reproduction idéaux pour les insectes.

Les autorités sanitaires du Cambodge et l’OMS essayent de nouvelles méthodes de prévention telles l’usage d’insecticides chimiques contre les moustiques et les larves, l’utilisation de différents réservoirs d’eau à couvercles, et même l’élevage, à l’intérieur des réservoirs d’eau, de petits poissons qui se nourrissent de larves de moustiques.

Haut de page