Saint-Valentin : Ensemble tout simplement

Comme chaque année, à l’approche de la Saint-Valentin, le ministère de l’éducation a publié une directive rappelant aux étudiants que la Saint-Valentin de jeudi n’est ni un jour férié, ni une journée consacrée au romantisme. La directive indique également que cette célébration va à l’encontre de la tradition khmère.

Couple à Angkor Wat. Photographie Alex Berger (cc)
Couple à Angkor Wat. Photographie Alex Berger (cc)

Ministère

Pour le ministre de l’éducation S.E Hang Chuon Naron, la Saint-Valentin n’est pas une fête khmère traditionnelle et, ces dernières années, la cette fête est devenue de plus en plus populaire parmi les jeunes Cambodgiens. ”Cela pousse les jeunes à oublier leurs devoirs et à commettre des actes contraires à la tradition khmère…ce qui fait honte à leurs familles. Il ajoute que, ”…même si l’amour est une chose naturelle, les jeunes ne doivent pas oublier la culture et les traditions khmères…”.

Saint-Valentin

La Saint-Valentin, également connue comme la fête des amoureux, est célébrée chaque année le 14 février. Elle est reconnue comme une célébration culturelle mais aussi commerciale dans de nombreuses régions du monde. A l’image de fêtes non cambodgiennes telles que Noël, et le Nouvel An, certains jeunes Cambodgiens ont toutefois pris l’habitude la célébrer. Dans le royaume, cette journée est également appelée «Journée des boyfriend & girlfriend».

Sondage

Un sondage mené à Phnom Penh il y a quelques temps indiquait que 15,8% des jeunes âgés de 15 à 24 ans prévoyaient d’avoir des relations sexuelles le jour de la Saint-Valentin. Parmi les personnes interrogées, 4,8% des jeunes hommes ont déclaré qu’ils forceraient leur petite amie à avoir des relations sexuelles, tandis que 40,4% ont déclaré qu’ils tenteraient de convaincre leurs partenaires. Depuis, ministère et associations ont multiplié les alertes concernant la Saint-Valentin.  Chaque année, le ministère tente de convaincre les jeunes cambodgiens que cette journée populaire en occident ne peut être considérée comme l’occasion d’avoir des rapports sexuels.

Jeunes Cambodgiens
Jeunes Cambodgiens

Populaire

Interrogés sur la date de l’Indépendance ou celle de n’importe quelle cérémonie religieuse, les jeunes risquent d’hésiter. En revanche, pour ce 14 février, ils répondront tous que c’est la Saint-Valentin, la fête des amoureux. La plupart des Cambodgiens profitent de cette tradition venue d’Occident pour s’échanger des cadeaux tout en se déclarant leur amour. Des stands de fleurs apparaissent d’ailleurs un peu partout dans les rues.

La plupart des boîtes de nuit et des restaurants marquent aussi l’événement. La Saint-Valentin est aussi une fête commerciale. En période normale, une rose ne coûte que 1500 à 2000 riels, mais à cette occasion, le tarif augmente au moins d’un dollar. «Les jeunes clients dépensent de l’argent sans regret pour acheter des fleurs et montrer leurs sentiments. Je suis satisfaite quand le 14 février approche», relève Bopha, une fleuriste du marché central. «Si les garçons achètent des bouquets pour des raisons sentimentales, ajoute-t-elle…

Aujourd’hui

Pour Settha, 40 ans, originaire de Kampong Cham et cadre dans une entreprise française, ”…je n’ai jamais célébré la Saint-Valentin parce que ce n’est pas une fête cambodgienne traditionnelle…il y a un impact négatif sur l’harmonie familiale…certaines jeunes filles perdent leur virginité ce jour-là et cela n’est pas envisageable dans notre culture…Par contre, si deux jeunes Cambodgiens qui s’aiment vont dîner ensemble tout simplement, cela me semble acceptable…”.

Pour Daneth,  23 ans, originaire de Kandal, célibataire, ”…c’est une fête occidentale, et ce n’est pas du tout ma culture. De surcroît, beaucoup de jeunes Cambodgiens célèbrent cette fête beaucoup trop tôt, ce n’est pas bon…”.

Haut de page