Rage – Vaccination : Ne pas céder à la panique

Appel

Le Premier ministre Hun Sen a conseillé lundi aux gens de ne pas céder à la panique pour se faire vacciner contre la rage. L’appel du Premier ministre a eu lieu lors de la 7ème journée nationale des villes propres organisée lundi.

”…Je conseille aux Cambodgiens de ne pas se ruer vers l’Institut Pasteur ou d’autres centres pour se faire vacciner. L’établissement fait actuellement face à un afflux important de gens souhaitant se faire vacciner alors que la nouvelle du décès d’une fillette de 10 ans a fait le tour des réseaux sociaux…”, a déclaré le chef du gouvernement royal, ajoutant que : ”…ceux qui n’ont pas été mordus doivent être patients…”.

En sus de son message à la population, le Premier ministre a également chargé le ministère de la Santé de déployer des services de vaccin antirabique pour les hôpitaux. Selon le Dr Ly Sowath, médecin de l’unité d’épidémiologie et de santé publique de l’Institut Pasteur, 500 à 600 personnes se sont rassemblées lundi pour se faire vacciner contre la rage.

Rage - Vaccination : Ne pas céder à la panique
Rage – Vaccination : Ne pas céder à la panique

Institut Pasteur

L’Institut Pasteur a également lancé un appel via un communiqué : ”…Récemment, il y a eu une très forte augmentation du nombre de patients demandant une prophylaxie post-exposition (PPE) à la rage à l’Institut Pasteur du Cambodge (IPC).

Et, il a été observé qu’un certain nombre d’entre eux avaient été blessés par un chien ou un chat depuis assez longtemps, plus de 10 jours et que l’animal est toujours en vie et en bonne santé. Dans ce cas, la PPE n’est pas nécessaire. (Référence: Série de rapports techniques de l’OMS n ° 1012, 2018 ).

Le personnel médical du Centre de prévention de la rage de l’IPC consultera tous les patients, un par un, et prescrira la vaccination à ceux qui répondent réellement aux indications de la PPE.

Nous sommes désolés pour le temps d’attente et les désagréments occasionnés pendant les longues heures d’attente dues à l’arrivée simultanée de plusieurs personnes…”.

Prophylaxie post-exposition (PPE)

Ce terme désigne le traitement immédiat d’une personne ayant été mordue par un animal contaminé. Il s’agit d’éviter que le virus ne pénètre dans le système nerveux central. La méthode consiste consiste à :

  • Nettoyer soigneusement la plaie et à appliquer un traitement local le plus rapidement possible après l’exposition.
  • Administrer une série de doses d’un vaccin antirabique puissant et efficace répondant aux normes de l’OMS
    Administrer des immunoglobulines antirabiques, selon l’indication.

L’administration de ce traitement efficace peu de temps après l’exposition permet d’éviter l’apparition des symptômes de la rage et le décès.

Haut de page