Rencontre – Portrait flash : Petit Khmer courage

Ce pourrait être une rencontre banale comme tant d’autres avec ce jeune vendeur de beignets à la crème de durian, originaire de Kampong Thom. Sauf, que cet enfant est un peu différend. Issu d’une famille de quinze enfants et malheureusement aveugle d’un œil, ce jeune garçon, tout comme ses quatorze frères et sœurs, n’est jamais tombé dans la mendicité.
Petit Khmer courage
Petit Khmer courage
Chaque matin, sa mère se lève aux aurores pour cuisiner des beignets. Le jeune garçon les vend ensuite dans les rues de l’agglomération cambodgienne. Et, chaque après-midi, il va à l’école publique.
Cette activité matinale lui permet de dégager environ dix dollars de bénéfice quotidien grâce à la vente d’une centaine de beignets. C’est suffisant pour subvenir à la majeure partie des besoins alimentaires de la famille.
Belle petite leçon de courage, et peut-être d’espoir, de la part d’un enfant de onze ans que vous risquez probablement de croiser aux abords du marché de Kampong Thom, là ou il a su s’attirer une clientèle fidèle parmi les vendeuses du marché.
Des vendeuses qui raffolent de ses beignets et, quelque part, sont aussi probablement un peu attendries par la persévérance, mais aussi la gentillesse du petit homme.
CG
Haut de page