Immobilier : Little Tokyo, Taipei, Manille et Séoul, quartiers asiatiques à Phnom Penh

Par rapport aux standards internationaux, Phnom Penh reste une petite ville. Selon les estimations actuelles, la population de la ville et de ses banlieues serait d’environ deux millions d’habitants. Cela représente peu par rapport aux huit millions de Bangkok en Thaïlande et aux huit millions et demi d’ Ho Chi Minh Ville.

Mais, beaucoup vous diront que la capitale du Cambodge est aussi une plaque tournante de la migration régionale. Certains pensent que c’est en raison des facilités d’installation, d’un coût de la vie très abordable et d’une économie en pleine croissance.

Certaines zones de la capitale deviennet donc des petites enclaves asiatiques dans la ville…Petit guide succinct pour Little Tokyo, Little Seoul, Little Manila et Little Taipei à Phnom Penh :

Little Tokyo

Little Tokyo
Little Tokyo

Commencez simplement à l’intersection des rues 63 et 466 juste au sud du Boulevard Mao Tse Tung et dirigez-vous vers le nord. Vous verrez de nombreux restaurants japonais de chaque côté de la 63. Les restaurants japonais se sont largement répandus dans le quartier de Boeung Keng Kang 1 ces dernières années. Ils étaient autrefois tous concentrés près de l’ambassade du Japon.

Il est possible de trouver une excellente cuisine japonaise dans toutes les gammes de prix. Si vous voulez dépenser un peu plus, essayez Katanashi ou Green Bowl. Si vous recherchez une alternative plus rapide, vous ne pouvez pas vous tromper avec Murugame.

Yuko Asano, une expatriée japonaise installée dans la capitale pendant plusieurs années, trouve que les prix restent raisonnables. Elle ajoute que si le Japon vient à lui manquer, il est facile de s’arrêter dans un restaurant et de se sentir comme chez elle.

“…Si le restaurant a un cuisinier japonais, cela devient plus authentique. Beaucoup de collègues japonais aiment venir au restaurant ici, surtout s’ils vivent seuls…”, précise-t-elle.

Pour ceux qui souhaiteraient vivre ou travailler dans ce quartier, et donc y chercher une habitation ou des espaces de bureaux, quelques suggestions ici…

Little Manila

Little Manila
Little Manila

Les Philippins représentent l’une des plus grandes populations d’expatriés asiatiques au Cambodge. Beaucoup trouvent des opportunités ici pour enseigner l’anglais ou travailler pour des entreprises régionales. Il n’est pas surprenant que quelques restaurants soient apparus pour satisfaire cette clientèle. La plupart de ces endroits sont regroupés autour de la région de Toul Tum Poung (marché russe).

Michael John M. Gonzales, propriétaire du restaurant Mang Miguel Kainan, affirme que la majorité de ses clients sont des expatriés philippins. Cependant, d’autres expatriés constituent également une grande partie de sa clientèle.

”…Nous exploitons le restaurant depuis 2016. Au départ, nous avons choisi ce quartier car c’est un lieu touristique bien connu. Au fil du temps, nous avons constaté qu’il s’agissait d’une zone d’expatriation en raison de son emplacement idéal et de son cadre de vie agréable…”, déclare-t-il.

En effet, cette zone de Phnom Penh est connue pour sa grande variété de restaurants et reste l’un des endroits favoris des expatriés. Les options de logement ici sont principalement des magasins et des appartements. Vous pouvez trouver des chambres ici pour aussi peu que 200 $ par mois. Les beaux espaces seront plus entre 300 $ et 500 $. Les colocations sont aussi courantes dans ce quartier de Phnom Penh.

Little Seoul

Toul Kork
Toul Kork

Le district de Toul Kork est considéré comme l’enclave coréenne à Phnom Penh. Au nord du Boulevard de la Confédération de Russie, vous trouverez de nombreux restaurants servant des plats coréens. Par exemple : Dae Jang Geum, Heng Heng, Goong BBQ et Hwaro.

Fait intéressant, la cuisine coréenne est peut-être celle qui a le plus de succès auprès des Cambodgiens. Cela pourrait s’expliquer par la popularité de la musique pop coréenne, de la télévision et des films très populaires parmi la jeunesse khmère. En 2017, Phnom Penh a même organisé un grand concert donné par CL, un chanteur coréen, à Koh Pich.

Jihye Kim, une expatriée coréenne déclare que la cuisine coréenne varie beaucoup en prix et en qualité à Phnom Penh. ”…La nourriture coréenne authentique est assez chère ici. Et les restaurants plus abordables sont davantage adaptés aux goûts locaux…”, précise-t-elle.

Les restaurants coréens se sont développés à Toul Kork car la zone devient plutôt résidentielle, à destination des familles aisées. Au fur et à mesure que la classe moyenne s’accroît, de plus en plus de Cambodgiens et expatriés souhaitent vivre dans ces quartiers calmes, sécurisés et proches de la ville. En fait, les appartements, les condos et même les villas se trouvent encore assez facilement dans ce district. Dans l’ensemble, les locations à Toul Kork sont plus abordables que celles situées plus près du centre-ville.

Little Taipei

Little Taipei
Little Taipei

Il y a pléthore de restaurants chinois dans la ville. Si vous recherchez des nouilles, des raviolis ou des dim sum faits à la main, vous pourrez les trouver facilement dans de nombreux endroits. Pour goûter aux saveurs de Taiwan sans prendre l’avion, dirigez-vous simplement vers la rue 225.

Au sud du Boulevard de la Confédération de Russie, de nombreux établissements taïwanais servent de nombreuses spécialités, des gâteaux au radis aux nouilles au bœuf. Les plus renommés sont Qian Chao et Lo Kang Seav Chen, ou Taiwan FamilyMart si vous avez besoin d’épicerie exotique.

Tout comme Little Seoul, cette zone est située dans le district de Toul Kork, même si elle est plus centrale. Louer dans cette zone est généralement abordable. Consultez le guide Toul Kork (anglais) pour en savoir plus. Les loyers d’appartements commencent à environ 300 dollars US par mois, les habitations équipées comme les condos à 700 et les villas à partir de 500.

Phnom Penh, une ville internationale

Tout le monde connaît les endroits privilégiés des expatriés occidentaux à Phnom Penh. Mais si vous vous écartez un peu des sentiers battus, vous constaterez que la ville regorge de cuisines et de cultures différentes. Découvrir de nouveaux restaurants est un excellent moyen d’explorer la ville et d’essayer quelque chose de nouveau.

Continuez à explorer et vous trouverez encore plus de cuisines du monde entier. Phnom Penh accueille des habitants de France, d’Italie, d’Irak, d’Arménie, d’Ethiopie, d’Inde, du Népal et de tant d’autres lieux. Et ils proposent tous une cuisine incroyable. Pour en savoir plus, tapez ”gastronomie” dans le moteur de recherche du magazine Cambodge Mag

Avec www.realestate.com.kh

Haut de page