Immigration : Intensifier la répression contre les illégaux

Dans son dernier rapport, le ministère de l’intérieur révèle que plus de 81 864 ressortissants étrangers sur 182 673 détiennent des documents officiels cambodgiens invalides. Le rapport précise que la majorité d’entre eux sont des Vietnamiens.

Expulsion de trafiquants de cigarettes
Expulsion de trafiquants de cigarettes

En 2018, 35 001 documents irréguliers de l’administration cambodgienne détenus par des étrangers ont été révoqués. Cette même année, ministère a délivré des visas à 2 782 297 étrangers et encaissé 87 750 dollars d’amende auprès de ceux qui étaient en dépassement de leur visa (overstay).

Toujours en 2018, 1 348 étrangers de 52 pays impliqués dans des crimes ont été arrêtés et expulsés.

Depuis 2014, le Cambodge a expulsé plus de 15 000 ressortissants étrangers de 91 pays différents pour avoir utilisé des documents d’immigration non valides afin de séjourner dans le pays.

Et, en janvier dernier, le département général de l’immigration a annoncé que, depuis août 2017, la police a saisi 7 066 documents contrefaits utilisés par des étrangers.

Le ministre de l’intérieur, S.E. Sar Kheng, a ordonné jeudi à ses fonctionnaires de confisquer les documents d’immigration non valides d’étrangers qui travaillent et vivent dans le royaume. Et, il a également insisté sur la nécessité d’intensifier la répression sur les illégaux et de renforcer la surveillance des étrangers et des immigrants, en particulier vers ceux qui commettent des crimes.

Haut de page