Gastronomie : Casablanca – Mezzé, couscous et autres gourmandises orientales

Dans de nombreux classements des dix plats préférés des Français, une spécialité d’Afrique du Nord est fréquemment citée : le couscous. Le mot « couscous », d’origine berbère, désigne stricto sensu « une semoule de blé dur préparée à l’huile d’olive (un des aliments de base traditionnel de la cuisine du Maghreb) », explique Wikipedia dans l’article en français que l’encyclopédie en ligne consacre à ce mets iconique de la cuisine nord-africaine.

Mais pour les Gaulois gourmands, le couscous est surtout ce plat rapporté en France par les Pieds Noirs et les travailleurs maghrébins venus trimer sur les chantiers de construction de l’Hexagone. Ce mets se distingue par la richesse et la diversité de ses ingrédients : légumes, viandes diverses, semoule, bouillon, sauce, épices plus ou moins pimentées… Et c’est (entre autres) ce plat traditionnel, dans sa version marocaine, qui est proposée par le restaurant Casablanca, qui bénéficie chez les amateurs phnompenhois d’une excellente réputation.

Emplacement

Le restaurant Casablanca est installé au premier étage d’un bâtiment situé à l’angle des rues 63 et 274. On y accède par un escalier métallique dont l’entrée est située sur la rue 274. L’escalier débouche sur une belle terrasse en L, assez spacieuse. La décoration extérieure, majoritairement bleue et blanche, est de style résolument méditerranéen. La terrasse borde sur deux côtés une salle assez spacieuse, agrémentée de tableaux de belle facture. Un piano doit est adossé à l’un de murs ; il arrive que des musiciens s’y produisent, créant une atmosphère musicale propice aux agapes.

Vue sur la terrasse du Casablanca
Vue sur la terrasse du Casablanca

Carte

Mais c’est la carte du Casablanca qui doit surtout attirer l’attention. La formule proposée est celle d’un menu à 15 dollars, comprenant la soupe du jour, un mezzé marocain, un plat principal, un dessert et un verre de thé à la menthe. Le restaurant précise sur son site web que, pour ceux qui ont un petit appétit, il est possible de ne commander que l’un ou l’autre des plats.

Aiguiser l’appétit

La soupe du jour est souvent un velouté goûteux qui contribue indéniablement à aiguiser l’appétit du dîneur. Vient ensuite le mezzé, constitué de cinq préparations dans lesquelles les légumes sont omniprésents : savoureux caviar d’aubergine, rafraîchissante salade de concombre, salade de pommes de terre gourmande, rondelles de carottes fondantes, « ratatouille » marocaine riche en saveurs. Ces petits plats sont accompagnés d’excellentes tranches de pain noir grillé.

Mezzé au Casablanca
Mezzé au Casablanca

Couscous

Les plats principaux sont également de nature à séduire les plus difficiles. Le « couscous Casablanca », généreusement servi, proposé les vendredis et samedis ou sur commande, est accompagné de portions de poulet et de brochettes grillés avec soin, habilement assaisonnés. Les légumes (carottes, chou…) ont bénéficié d’une cuisson assez longue pour leur conférer une texture fondante. Un bouillon très riche viendra humecter la semoule de façon gourmande. Les amateurs de sensations fortes pourront en outre agrémenter leur assiette de la dose qu’ils jugeront idoine d’une pâte de piment pleine d’émotions.

Couscous Casablanca
Couscous Casablanca

Varié

En plus du fameux couscous, on pourra aussi se rassasier de tagines mettant en valeur, de façon experte, du bœuf, du canard, du poulet ou du poisson, subtilement aromatisés. Là encore, les portions servies suffiront amplement à satisfaire les estomacs les plus affamés.

Il ne faut pas non plus négliger les grillades (steak ou brochettes de bœuf), qui utilisent une viande d’excellente qualité et à la cuisson irréprochable, servies nature ou agrémentées d’épices puissantes. Ces pièces goûteuses séduiront à coup sûr les carnivores.

Les desserts (salade de fruits frais, crème glacée, crumble) sont en nombre restreint et ne constituent sans doute pas le principal point d’attraction de la cuisine du Casablanca, mais ils permettront de finir le dîner sur une touche douce.

Sur la carte des vins, qui a fait l’objet d’une attention particulière, on trouvera aussi quelques bouteilles qui accompagneront parfaitement le dîner.

Ajoutons enfin que le service est efficace et amical, ce qui contribue à constituer un ensemble tout à fait séduisant. Rares sont les amateurs de cuisine nord-africaine qui ne renouvellent pas l’expérience.

Casablanca Restaurant
Ouvert du lundi au samedi de 18h00 à 22h00
170, rue 63 (entrée par la rue 278)
BKK 1

Notes (sur 5) :
Atmosphère : 4
Service : 4
Qualité des produits : 4,5
Présentation des plats : 4
Rapport qualité/prix : 4,5
Note globale : 4,2

Texte et photos : Pascal Médeville

Haut de page