Environnement – Mondolkiri : Srèpok devient une zone protégée

Le Fonds mondial pour la nature (FMM) a applaudi la décision du gouvernement royal du Cambodge d’approuver officiellement le statut de réserve faunique de Srèpok dans la province de Mondulkiri. FMM souligne qu’il s’agit d’un pas crucial pour la protection de la biodiversité et des communautés autochtones.

La réserve faunique de Srèpok
La réserve faunique de Srèpok

Protection

Le nouveau sous-décret du gouvernement royal daté du 1er février dernier propose une série de mesures destinées à la protection de la zone contre les crimes environnementaux tels que le braconnage, la destruction des forêts et l’accaparement de terres, indique FMM-Cambodge dans son communiqué de presse.

Le plan de zonage à l’intérieur des zones protégées permet une démarcation claire entre les différents types d’utilisation de terres : zones centrales, zones de conservation, zones d’utilisation durable et zones communautaires, indique le communiqué. Le document ajoute que cet engagement favorisera une forte participation des communautés locales pour préserver la riche diversité biologique du pays.

Espèces en voie de disparition

A rappeler que la réserve faunique de Srèpok s’étend sur près de 373.000 hectares. Elle abrite plusieurs espèces en voie de disparition : l’éléphant d’Asie, le léopard, le léopard tacheté, le banteng, l’ibis géant, l’ibis à épaulettes blanches et le crocodile du Siam. Et, la réserve était autrefois l’habitat du tigre et le gouvernement entend l’utiliser comme site prioritaire pour le programme de réintroduction du félin.

Haut de page