Arts : Vers l’inscription du tissage de la soie à l’UNESCO

Le royaume prépare actuellement l’inscription du tissage de la soie sur la Liste du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Tissage de la soie. Photographie par EIF (cc)
Tissage de la soie. Photographie par EIF (cc)

S.E.  Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts, annoncé la nouvelle lors de la cérémonie d’ouverture du cinquième Festival artistique des jeunes, organisée à Phnom Penh.

Tisserande au Cambodge
Tisserande au Cambodge

Le ministère dirige le processus de documentation, a indiqué Mme Phoeurng Sackona, ajoutant que le tissage de la soie cambodgien figure parmi les arts identitaires du pays comme la musique, la nourriture, Yiké (une forme de théâtre khmer) et la sculpture sur argent qui seront également proposés par le royaume à l’UNESCO.

Le Cambodge est en l’attente de la décision de l’UNESCO après avoir proposé dernièrement l’inscription de l’art martial khmer traditionnel (Labok Kator).

A rappeler que le site historique d’Angkor Wat, la danse Preah Reach Troap (Ballet royal), le Lakhon Sbèk Thom (grand théâtre d’ombres), le Temple de Preah Vihear, Teanh Prot (tir à la corde), un jeu récréatif populaire, le Chapei Dang Vèng, le Temple de Sambor Prei Kuk et Lkhon Khol Wat Svay Andet sont  déjà inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Avec C. Nika – AKP Phnom Penh, février 2019 —

Haut de page