Travail – Prakas 443 : Nouvelles dispositions et impact sur les entreprises

Signe de la nature changeante des activités commerciales au Cambodge, le ministère du Travail a établi de nouvelles directives à l’intention des employeurs, prévoyant notamment des paiements d’ancienneté susceptibles de paralyser des entreprises bien implantées.

Prakas 443 : Le nouveau régime de retraite du Cambodge et son impact sur les entreprises
Prakas 443 : Le nouveau régime de retraite du Cambodge et son impact sur les entreprises

Le Prakas 443 stipule que le personnel de toutes les entreprises puisse percevoir des primes d’ancienneté – équivalant à un demi-mois de salaire chaque année – et applique les conditions de manière rétroactive, en demandant aux entreprises de rémunérer leurs employés pour chaque année de leur emploi.

CAMFEBA

La CAMFEBA – Fédération cambodgienne des associations d’employeurs et d’entreprises – a publié une déclaration appelant à une révision du Prakas. Plusieurs de ses membres ont en effet exprimé leurs préoccupations quant à la durabilité des nouvelles règles.

”…La Fédération exprime ses sérieuses préoccupations et ses réserves quant à l’impact défavorable des Prakas sur les activités existantes ainsi que sur l’environnement d’investissement au Cambodge…”, a déclaré le groupe dans un communiqué.

En rendant rétroactivement tous les employeurs responsables de l’indemnité d’ancienneté acquise pour tous les employés actuels – non seulement dans le secteur du vêtement et de la chaussure – mais dans l’ensemble des secteurs de  l’économie, cette lourde charge financière imprévue pourrait poser quelques difficultés à certains employeurs.

Par exemple, ”…Thalias est en effet une entreprise familiale. Elle est fière de compter sur une équipe d’employés de longue date qui ont joué un rôle crucial dans notre succès…nous soutenons l’idée de paiement d’ancienneté, sans aucun doute…”, a déclaré M. Arnaud Darc, PDG de Thalias Hospitality, ajoutant toutefois que ”…Nous voulons également récompenser ceux qui ont été des employés de qualité, talentueux et loyaux pour notre entreprise – mais appliquer les paiements de manière rétroactive n’est tout simplement pas viable pour nous et, j’en suis sûr, probablement pour beaucoup d’autres…”.

Haut de page