Transports : Voie rapide Phnom Penh – Sihanoukville, début des travaux en mars

L’ambassadeur de Chine au Cambodge, Wang Wentian, a confirmé vendredi que les travaux de la voie rapide reliant Phnom Penh à Sihanoukville débuteraient en mars prochain. Lors d’une conférence de presse, l’ambassadeur a rappelé que le projet serait construit avec l’aide du gouvernement chinois.

“…La construction débutera en mars comme prévu à l’origine…”, a précisé M. Wang, ajoutant que le projet, qui s’inscrit dans l’Initiative Ceintures et routes de la Chine, est d’une importance stratégique car “…il reliera la capitale du pays au port de Preah Sihanouk…”. Une équipe technique composée de 200 travailleurs chinois est arrivée en janvier pour travailler sur le projet.

Le projet sera mis en oeuvre par la société publique chinoise Communication Construction Company Ltd. Sur le schéma ”Construire – Exploiter – Tranférer”. Avec un coût estimé à 1,9 milliard de dollars, la voie rapide s’étendra sur 190 kilomètres. Elle disposera de quatre voies et les travaux s’étaleront sur une période de quatre ans.

Premier ouvrage du genre dans le Royaume, la voie rapide a l’ambition de réduire la circulation sur la Route Nationale 4, la voie la plus fréquentée du pays. La RN4 est aussi considérée comme un trajet dangereux en raison des nombreux poids lourds empruntant cette route et circulant à grande vitesse dans les deux sens, de jour comme de nuit.

Toutefois, un problème à résoudre reste l’indemnisation des riverains touchés par les travaux de construction. Selon le porte-parole du ministère des transports, Va Simsorya, 150 à 200 millions de dollars seront utilisés à titre de compensation avec des fonds provenant des gouvernements cambodgien et chinois.

Haut de page