Tendance – Opinion : Évoluer vers une économie numérique au Cambodge

En 2018, le gouvernement cambodgien a annoncé son intention d’évoluer vers une économie numérique pour 2023. Une économie numérique est une économie dans laquelle les processus et activités économiques sont basés sur les technologies numériques (systèmes et dispositifs électroniques qui génèrent, stockent ou traitent des données). La numérisation de l’économie est un moteur d’innovation, génère des emplois et favorise la croissance économique.

Tendance : Évoluer vers une économie numérique au Cambodge
Tendance : Évoluer vers une économie numérique au Cambodge. Photographie par Bryon Lippincott (cc)

Perspectives positives mais…

L’économie du Cambodge a connu une croissance estimée à 7,1% en 2018, principalement en raison de la forte expansion de la consommation intérieure et des exportations. Malgré ces perspectives positives, certains risques internes et externes sont susceptibles d’affecter la croissance future du Cambodge. Celles-ci comprennent le retrait potentiel des préférences commerciales de l’Union européenne “Tout sauf les armes”, les répercussions imprévisibles des frictions commerciales en cours entre les États-Unis et la Chine et les vulnérabilités potentielles liées aux secteurs de la construction et de l’immobilier.

Défis persistants

La compétitivité du Cambodge connait un léger recul. Le Cambodge, malgré sa forte croissance,  reste l’un des pays les moins compétitifs de l’ASEAN. Le besoin d’infrastructures, de capital humain, d’innovation et de bonne gouvernance restent des défis persistants.

Besoins

Conscient des tendances mondiales et du potentiel de la technologie pour promouvoir la compétitivité et une croissance durable, le Cambodge entend être prêt à se transformer en une économie numérique au cours des cinq prochaines années. Pour atteindre cet objectif, le pays a besoin d’un environnement réglementaire favorable, d’une infrastructure numérique de soutien et d’un capital humain solides.

Retards sur plusieurs fronts numériques

Le Cambodge accuse actuellement un retard sur ses voisins de l’ASEAN sur plusieurs fronts numériques. À la fin de 2017, la moitié de la population cambodgienne avait accès à Internet et le taux de croissance annuel du taux de pénétration de l’internet dans le pays était relativement faible, à 12% – contre respectivement 28%, 29% et 33% au Vietnam, Myanmar et Laos. Le Royaume a toutefois un taux de connexion élevé en téléphonie mobile. On estime que sur les 29,2 millions de connexions téléphoniques mobiles que compte le pays, 52% bénéficient d’une couverture haut débit 3G ou 4G.

Écosystème numérique

L’écosystème numérique cambodgien est encore petit, mais l’émergence de jeunes entreprises technologiques locales modifie progressivement la façon dont les gens vivent et traitent des affaires. Au Cambodge, il existe environ 130 nouvelles entreprises de types différents, notamment dans les domaines de la technologie financière, de la logistique et de la réservation en ligne.

L’alphabétisation numérique reste faible dans la population générale et, les pénuries de main-d’œuvre qualifiée sévissent dans de nombreux secteurs d’emploi. Un rapport de l’Agence nationale pour l’emploi révèle que 78% des employeurs du secteur hôtelier et plus de 50% des secteurs du transport maritime et de la logistique, de la santé, de l’éducation et de la formation, de la transformation des aliments et des boissons et des secteurs de l’assurance et de la finance rencontrent des difficultés de recrutement.

Personnel compétent

De nombreuses entreprises du secteur des technologies de l’information (TI) ont des difficultés à trouver du personnel compétent. Cette pénurie de main-d’œuvre freine le développement du secteur, alourdit les coûts des entreprises et nuit à la compétitivité des entreprises cambodgiennes.

Progrès

Le Cambodge a progressé dans la création d’un environnement juridique propice au développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) et de l’infrastructure numérique, mais une stratégie globale en matière d’économie numérique n’a pas encore été élaborée.

Le Plan directeur des Technologies de l’Information et de la Communication pour 2020 fournit une vision, des cadres de politique et de coordination et des arrangements institutionnels pour le développement des TIC. Il s’attaque aux problèmes structurels et vise à améliorer le climat des affaires et des investissements dans ce secteur.

Loi sur le commerce électronique

La loi cambodgienne sur le commerce électronique, très attendue, devrait être adoptée début 2019. Le dernier projet comporte 12 chapitres divisés en 90 articles et couvre un large éventail de sujets tels que le commerce électronique, la signature électronique, l’administration en ligne et les rapports intermédiaires. Le projet traite également de la protection des consommateurs en ligne et de leurs informations personnelles, ainsi que des sanctions en cas de violation de ces dispositions.

Obstacles

Avant que le Cambodge puisse tirer parti de l’ère de la numérisation, il reste à éliminer les derniers obstacles. Une stratégie globale pour l’économie numérique et une feuille de route sur cinq ans devraient être élaborées pour encourager les investissements dans l’infrastructure numérique, améliorer les connaissances numériques, promouvoir l’esprit d’entreprise et l’innovation, et renforcer la confiance dans l’utilisation des services en ligne.

Engagements

Toutes les parties prenantes ont un rôle à jouer dans la transformation du Cambodge en une économie numérique. Le gouvernement devrait créer un environnement favorable et faire preuve de leadership en matière de technologie numérique pour encourager l’adoption de ces technologies. Les entreprises devraient investir dans l’infrastructure numérique et développer les compétences de leurs employés. Et, les organisations non gouvernementales et les écoles devraient dispenser un enseignement et une formation permettant de réduire la fracture numérique.

Par Pheakdey Heng (Article DP)

Pheakdey Heng est fondateur et Président de l’Institut Enrich – un groupe de réflexion indépendant voué à la promotion de la mise en œuvre des objectifs de développement durable au Cambodge. Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et n’engagent pas la responsabilité du magazine. Pour des raisons de clarté et de lisibilité, quelques passages ont été réduits et-ou reformulés.

Haut de page