Sortir à Phnom Penh : House of Scott, une expérience à tenter

House of Scott

Phnom Penh, circa 2019, est une ville résolument moderne, et qui chaque année forge un peu plus une identité tout à fait unique dans la région. Et ceci, House of Scott, le nouveau restaurant du Cambodian Children’s Fund de Scott Neeson, l’a bien compris. Niché au numéro 29 de la rue 228, sangkat Chaktomuk, à quelques encablures du boulevard Monivong et à deux pas de l’hôtel Lumière, House of Scott est l’un des reflets de l’accélération d’une ville qui se transforme à un rythme étourdissant.

CCF et Académie des Arts Culinaires du Cambodge

Fruit d’un travail de collaboration entre le CCF et l’Académie des Arts Culinaires du Cambodge sous la houlette de son nouveau manager Men Cla Schneider, formé à la prestigieuse École des Roches, le restaurant a ouvert ses portes le mois dernier après moins de six mois de rénovation. Les tons très clairs et blancs, peut-être trop froids, du Black Bambu, précédente itération du restaurant, ont cédé la place à une ambiance bien plus amicale et contemporaine aux couleurs plus chaleureuses.

Art-déco

Le magnifique écrin du restaurant est une villa au style art-déco tropical hérité du Phnom Penh du siècle dernier, dont le langage architectural s’exprime en harmonie avec les fresques street art très contemporaines des artistes de la galerie Kbach, à l’intérieur comme à l’extérieur. Le lieu est agréable de jour, mais c’est une fois la nuit tombée que le travail réalisé par l’équipe de rénovation sur l’esthétique et l’ambiance du lieu est le plus évident, à l’intérieur comme à l’extérieur.

House of Scott - Photographie fournie
House of Scott – Photographie fournie

Côté cuisines, l’équipe de l’Académie des Arts Culinaires du Cambodge a voulu faire le meilleur. La carte est variée et marie les produits et le savoir-faire local avec la sophistication des menus européens. Pour l’équipe de management, il était particulièrement important d’assurer une prestation culinaire de la plus haute qualité.

souris d’agneau braisée
Souris d’agneau braisée – House of Scott. Photographie par Hugo Corvin

« Au Cambodge, beaucoup d’institutions forment des travailleurs dans le domaine de l’hospitalité, mais ce qui nous rend différents, c’est la direction que nous donnons à nos étudiants : nous visons l’excellence. » explique Sophy Chhay, de l’ACAC. Croquettes de crabe ou d’œuf de canard, praliné de poulet au poivre vert de Kampot. Wontons d’Edamame, souris d’agneau braisée, poitrine de porc à cuisson lente, mais également Poké Bowl et pièces de viande sorties du grill, sont proposées au menu – et la prestation est à la hauteur de sa promesse.

Photographie par Hugo Roussel
Photographie par Hugo Roussel

« Le Cambodge ne doit pas se satisfaire de la médiocrité, » renchérit Sophy Chay, « car il mérite ce qu’il y a de meilleur. » House of Scott est une expérience à tenter – et le tout pour la bonne cause, puisque l’intégralité des bénéfices du restaurant est reversé au Cambodian Children’s Fund, organisation caritative reconnue pour son efficacité au service des plus pauvres et marginalisés du Cambodge. On aurait tort de s’en priver.

Par Hugo Roussel

Haut de page