Sihanoukville – Jeux : 150 casinos en activité dans le royaume

Environ 150 casinos sont à présent en activité dans le royaume, contre 98 en 2017. Dans la seule province côtière de Sihanoukville, il y en a 88.

Le Cambodge a accordé 52 licences à des casinos en 2018 ; Cela représente une augmentation de 53% par rapport à l’année précédente, a rapporté le ministère de l’Economie et des Finances.

Taxes

Le gouvernement n’a pas encore précisé le montant des revenus tirés de l’industrie du jeu en 2018. Mais Ros Phirun, directeur adjoint du Département général de l’industrie financière, a déclaré au Phnom Penh Post que le ministère avait prévu des revenus et des taxes sur le jeu pour un montant de 56 millions de dollars US.

Jeux : 150 casinos en activité dans le royaume, dont la plupart à Sihanoukville
Jeux : 150 casinos en activité dans le royaume, dont la plupart à Sihanoukville. Photographie Christophe Gargiulo

Dans la seule province côtière de Sihanoukville, il y a 88 casinos, a déclaré Ros Phirun, directeur général adjoint du département général de l’industrie financière du ministère, l’organisme de réglementation du jeu dans le Royaume.

Cela fait de la province et de sa capitale provinciale homonyme un des hauts lieux du jeu dans la région. Tous deux ont connu un boom de la construction ces dernières années grâce à un flux constant d’investissements chinois dans les hôtels, les casinos et l’immobilier. Le développement spectaculaire des exploitants de casinos agréés de Sihanoukville a été attribué à l’afflux tout aussi spectaculaire d’investisseurs, de développeurs et de travailleurs chinois. Mais tout le monde ne se réjouit pas de la transformation en cours dans la région.

Casino à Sihanoukville
Casino à Sihanoukville

Effet secondaire et répression

La criminalité, a déclaré le gouverneur de la province, Yun Min, dans une lettre au gouvernement central il y a quelques mois, est l’un des effets secondaires de la présence croissante de la Chine et de ses investissements, en particulier dans le sud-ouest du Cambodge. Le gouvernement réagit et nombreuses ont été en 2018. Une commission interministérielle a été créée à l’initiative du ministre de l’intérieur. Et, nombreuses sont les arrestations de criminels chinois tentant de s’implanter dans la région côtière. Une répression largement encouragée par l’ambassade chinoise au Cambodge.

Préoccupations

La présence de ce grand nombre d’établissements de jeu reste une source de préoccupation pour son impact sur les habitants. Bien que les Cambodgiens ne soient pas autorisés dans les casinos, San Chey, directeur exécutif du Réseau affilié pour la responsabilité sociale s’inquiète du risque de retomber dans la pauvreté à cause des jeux d’argent.

“D’un point de vue social, les casinos inquiètent l’Eglise”, déclare aussi le père Gianluca Tavola, délégué supérieur de l’Institut pontifical pour les missions étrangères (IPME) au Cambodge. Selon l’ecclésiastique, “…peu de gens croient qu’un casino peut apporter bien-être, équilibre social et bien commun. À mon avis, il est aujourd’hui difficile d’évaluer les conséquences de cette tendance, car tout cela s’est passé si vite, en deux à trois ans…”

Haut de page