S.E. Prak Sokhonn – UE : Notre souveraineté n’est pas une monnaie d’échange

Dans un communiqué de presse publié à la suite de la rencontre des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN, les 17 et 18 janvier à Chiang Mai, en Thaïlande, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, S.E. Prak Sokhonn, a réaffirmé que le Cambodge ne sacrifierait pas sa souveraineté en échange d’une aide étrangère.

le ministre cambodgien des affaires étrangères et de la coopération internationale, S.E. Prak Sokhonn
le ministre cambodgien des affaires étrangères et de la coopération internationale, S.E. Prak Sokhonn

 

Cette déclaration intervient après que la Commission Européenne ait décidé d’imposer des droits de douane sur le riz cambodgien. La décision sera en vigueur pour trois ans et devrait coûter au secteur du riz du pays environ 50 millions de dollars la première année sur la base des quantités exportées par le Royaume vers l’Union Européenne en 2018.

La taxe sur le riz sera de 175 euros la tonne la première année, 150 euros la deuxième année et 125 euros la troisième année. En 2018, le Cambodge a exporté près de 300 000 tonnes de riz vers l’Europe, soit 43% du volume total des exportations, qui s’élevait à 620 000 tonnes.

Le ministre a également exprimé sa préoccupation devant les critères de décision de la communauté internationale, qui, selon lui, semble favoriser les pays les plus riches :  “…Le recours à deux poids deux mesures pour choisir uniquement les zones qui conviennent aux pays les plus puissants est inquiétant…”, indique le communiqué.

Les puissances occidentales, à savoir l’Union européenne et les États-Unis, ont menacé de retirer leurs accords commerciaux préférentiels avec le Royaume sur la base de ce qu’ils considèrent comme une détérioration de la démocratie et de la liberté de la presse dans le pays depuis la dissolution du Parti cambodgien de sauvetage national, en novembre 2017.

Plusieurs voix se sont déjà fait entendre suite à la décision du 17 janvier à propos du riz cambodgien, notamment par le ministère du commerce et Eurocham accompagné par une trentaine d’organisations professionnelles opérant au Cambodge.

Haut de page