Presse – Premier ministre : Les journalistes peuvent être critiques mais constructifs

Vendredi soir a eu lieu à Koh Pich le rendez-vous annuel du Premier ministre avec l’ensemble des journalistes de télévision, presse écrite et radio du royaume. D’après le Département général de l’information et de l’audiovisuel, plus de 5.000 journalistes, officiels de l’information et personnalités ont participé à cet événement.

La réunion des journalistes avec le Premier ministre a eu lieu pour la première fois le 14 janvier 2017. Elle avait attiré environ 1 400 personnes. La deuxième réunion, le 21 janvier dernier, a vu la présence de près de 4 000 participants.

Le Premier ministre Hun Sen à Koh Pich lors de sa rencontre avec les journalistes
Le Premier ministre Hun Sen à Koh Pich lors de sa rencontre avec les journalistes

Informations positives

Probablement soucieux d’entretenir de bonnes relations avec les journalistes du pays, S.E. Hun Sen avait dès jeudi fait part de l’importance qu’il donnait à cette rencontre annuelle, la troisième du genre : ”…Demain soir, le vendredi 11 janvier, je rencontrerai des journalistes lors d’un dîner à Koh Pich…Le progrès de la nation est difficile sans la contribution de tous les journalistes…”, a souligné le Premier ministre, ajoutant que : ”…Nous avons perdu les occasions de reconstruire notre pays pendant de nombreuses années à cause de la guerre civile. Avec la paix, nous avons besoin de touristes, d’hommes d’affaires et d’investisseurs étrangers. Par conséquent, des informations honnêtes et positives sur le Cambodge sont essentielles pour la confiance…”.

Le Cambodge compte actuellement 512 médias imprimés, 72 organes de presse en ligne et plus de 200 télévisions principales, par relais et par câble et cinq télévisions numériques. Ce chiffre qui semble assez élevé tient compte toutefois des organes de presses détenteurs de licences du Ministère de l’information, y compris ceux dont les titres ne sont pas forcément en activité.

Contribution

”…Je voudrais remercier tous nos compatriotes de tous les médias et tous les utilisateurs de réseaux sociaux, qui ont apporté une contribution positive au Cambodge. Plus le Cambodge est bien vu, plus le progrès est rapide…”, a déclaré le Chef du gouvernement dans son discours de bienvenue. Il a ensuite tenu à effectuer quelques mises au point sur plusieurs sujets.

Plus de 5.000 journalistes, officiels de l'information et personnalités ont participé à cet événement
Plus de 5.000 journalistes, officiels de l’information et personnalités ont participé à cet événement

A propos des Fake News

Le Premier ministre a déclaré déplorer la prolifération de fausses informations. Il a mentionné à ce tire les quelques fausses informations qui ont circulé, en particulier l’arrestation de l’Oknha Kith Meng ou même son propre décès. Il a déclaré que le moyen le plus simple et le plus efficace de lutter contre les fausses informations est de publier des informations véridiques en temps voulu, à titre de clarification et de démenti. ”…Les journalistes doivent être professionnels. Ils ne doivent rapporter que des informations authentiques…Ils doivent éviter les informations trompeuses, provocatrices et insultantes…”, a souligné S.E Hun Sen.

Information et critiques

S.E Hun Sen a également appelé l’ensemble des journalistes à critiquer de manière constructive.”…En tant que journaliste, on ne se contente pas de faire un reportage et de diffuser directement…”, a déclaré le Premier ministre. “…Les  journalistes doivent comprendre le problème ; faire des rapports fidèles et équilibrés surtout en ce qui concerne  la politique du gouvernement…Les journalistes peuvent être critiques mais constructifs…”, a-t-il ajouté.

S.E Hun Sen a également exprimé ses craintes quant au manque d’information au niveau local. Selon lui, les politiques basés à Phnom Penh ne sont pas forcément au courant de ce qui se passe en province. ”…les médias doivent aussi servir de lien entre les provinces, surtout en ce qui concerne les informations d’intérêt national…”, a-t-il déclaré.

Le journaliste doit transmettre un reflet fidèle de la société d’aujourd’hui, a conclu le Premier ministre sur ce point.

Le Premier ministre Hun Sen
Premier ministre : Les journalistes peuvent être critiques mais constructifs

Concernant les réseaux sociaux

Le Premier ministre  a exhorté  les utilisateurs de Facebook à cesser de s’insulter mutuellement sur le réseau social. ”…Quel en est la finalité ?”, a demandé le Premier ministre déclarant qu’il vérifierait régulièrement Facebook pour voir si les utilisateurs suivent son appel et ne s’insultent pas les uns les autres. Il a également encouragé les utilisateurs de Facebook à ne pas jouer le rôle de petits juges, d’analystes ou de professeurs. Selon lui, cela peut induire le public en erreur et rend certaines petites choses «importantes». Il a également exhorté les organes de presse à cesser de relayer de fausses informations et des contenus dédaigneux concernant le royaume.

Vie privée

Il a ajouté que certains utilisateurs de Facebook expriment leurs problèmes de famille sur les médias sociaux sans honte. L’affaire familiale doit être privée. Le montrer au public est une insulte à soi-même et aux autres, a-t-il déclaré.

Nouveaux organes d’état

Le Premier ministre a rejeté le projet du ministère de l’Information de créer davantage de chaînes de télévision numériques indiquant clairement que la création de nouvelles chaînes de télévision est inutile et représente un gaspillage d’argent. Il a ajouté que le ministère devrait améliorer les chaînes de télévision et les stations de radio existantes et étendre sa couverture des informations.

Avec AKP Phnom Penh

Haut de page