Premier ministre : Retirer le régime Tout Sauf les Armes serait une erreur

Le Premier ministre Hun Sen, a déclaré à l’ancien Premier ministre irlandais, Enda Patrick Kenny, que l’Union Européenne (UE) commettait une erreur si elle retirait les avantages du régime ”Tout sauf les Armes”.

Avec Enda Patrick Kenny

La déclaration a été faite lors de la visite de courtoisie d’Enda Patrick Kenny au Premier ministre au Palais de la Paix, à Phnom Penh la semaine dernière.

”…La première erreur de l’UE a été de soutenir le coup d’Etat au Cambodge dans les années 1970 ; la seconde  de laisser  les Khmers rouges occuper un siège aux Nations Unies pendant 12 ans ; et la troisième, de mettre en branle le processus de retrait du régime TSA.

Le Premier ministre Hun Sen, a déclaré à l’ancien Premier ministre irlandais, Enda Patrick Kenny, que l'Union Européenne (UE) commettait une erreur si elle retirait les avantages du régime Tout sauf les Armes.
Le Premier ministre Hun Sen, a déclaré à l’ancien Premier ministre irlandais, Enda Patrick Kenny, que l’Union Européenne (UE) commettait une erreur si elle retirait les avantages du régime Tout sauf les Armes.

Le chef du gouvernement royal du Cambodge, a souligné que la décision de l’UE d’entamer la procédure officielle de retrait du TSA était une manœuvre de guerre psychologique pour critiquer le gouvernement royal du Cambodge sous prétexte de démocratie médiocre et de violations des droits de l’homme.

Grave erreur

Thomas Fowler, observateur au Cambodge basé à Phnom Penh, a écrit que l’UE commettrait une grave erreur si elle décidait de retirer le régime TSA du Cambodge. ”…L’UE devrait au contraire continuer à aider le Cambodge à développer son économie et à mettre en place progressivement une gouvernance démocratique…Le Cambodge peut être le phare de la démocratie dans la région du Mékong…”, indique-t-il.

Le Premier ministre a déjà demandé à l’UE d’éviter le retrait du TSA au cours d’une visite de courtoisie aux représentants du Conseil des entreprises ANASE-UE lors de son récent voyage à Bruxelles.

L’UE a aidé le Cambodge dans tous les secteurs. Si l’UE décidait de retirer le TSA, l’UE abandonnerait tout ce qu’elle avait fait pour le Cambodge ces dernières années.

Haut de page