Musique : Les sonorités du monde se sont invitées à Siem Reap

Ils étaient trente sur la scène de l’Heritage Hub de Wat Bo à s’être donné rendez-vous ce dimanche 13 janvier. 30 musiciens faisant face à une salle comble et toute acquise au patchwork de sonorités savamment tissé par ces jeunes talents venus du monde entier.

Les sonorités du monde se sont invitées à Siem Reap
Les sonorités du monde se sont invitées à Siem Reap

Musique ethnique, sonorités éclectiques

Tous, âgés de 15 à 60 ans, les festivaliers se sont déplacés avec leur instrument, souvent représentatif d’une identité musicale traditionnelle. Nombreux étaient les ressortissants des pays asiatiques, Cambodge en tête, puisque 12 musiciens issus du royaume faisaient partie de l’aventure.

Parmi les autres artistes se côtoyaient vietnamiens, taïwanais, birmans, japonais, indiens, laotiens, thaïlandais, une suédoise et Elise, violoniste française venue présenter pour l’occasion une version multi-instrumentale de la mazurka.

Les élèves sont les enseignants

Le concert de dimanche constituait le point final d’une semaine entière consacrée à ces échanges musicaux et culturels. Organisés dans 13 pays depuis 1990 par le programme Ethno, ces ateliers permettent à ses participants de proposer chacun leur propre morceau, tout en apprenant ceux des autres.

Cette mixité polyphonique fonctionne à merveille, tant au niveau musical que personnel, les artistes présents sur scène prenant tous un plaisir visible à cette représentation. Les sourires étaient donc de mise de part et d’autre de la salle, le public n’hésitant pas à battre le rythme et à danser au son de cette mosaïque dans laquelle chaque instrument s’imbriquait parfaitement.

Première représentation de ce genre au Cambodge, cet Ethno-concert, soutenu et organisé par le Cambodian Living Art, devrait être renouvelé tous les deux ans.

Textes et photographies par Rémi Abad

Haut de page