Mode : Une journée habillée par “Un été à Kep-sur-Mer”

Dans une petite allée près de la rue Pasteur, la boutique des deux soeurs Neary et Borany Mam, attire autant les touristes que les phnom-penhoises, “notamment Françaises ou Japonaises”, explique Borany. Ces deux jeunes femmes ont grandi en France, le pays de leur mère. Mais il y a sept ans, Borany a décidé de s’installer au Cambodge, terre natale de leur père. Et Neary l’a rejointe, il y a deux ans, avec l’ambition d’ouvrir ensemble une boutique. Toutes jeunes, les deux sœurs aimaient déjà confectionner leurs propres vêtements.

Ayant toutes deux le goût des coupes simples et des belles matières, elles ont alors décidé de proposer une marque “qui leur ressemble”, avec une ligne de vêtements moderne et colorée. “Nous les amenons dans nos valises pour aller à Paris, à Berlin ou qu’en vacances à Biarritz”, sourit Neary.

Elles utilisent des tissus légers adaptés au temps estival. Saison. Un été à Kep-sur-Mer, “Ce nom, un peu long et poétique, est un clin d’œil au Cambodge en paix, insouciant, à ce fameux âge d’or du début des années 60, le Sangkum”, précisent-elles. Une nostalgie pleine de douceur, qui évoque plus une ambiance qu’un style rétro, car leurs vêtements s’inscrivent tout à fait dans l’air du temps.

Combinaison-short légère aux motifs estivaux et colorés
Combinaison-short légère aux motifs estivaux et colorés

10h30 : virée matinale au Marché Central

Ce matin, nous nous rendons d’abord au marché central pour effectuer quelques courses et respirer l’ambiance de cet endroit grouillant de vie, entre les vendeurs de fleurs, les stands de bijoux ou les bouis-bouis. Pour profiter de la chaleur matinale en arpentant les allées du marché, nous avons choisi une combinaison-short légère aux motifs estivaux et colorés. L’endroit est parfait pour s’accorder une pause-déjeuner.

Une petite robe à manches enfilée
Une petite robe à manches enfilée

13h : à l’ombre des jardins du Musée National

Une petite robe à manches enfilée, et nous nous dirigeons vers le musée national pour un peu de calme et d’ombre, à ces heures où le soleil est au zénith. C’est d’ailleurs ici que Borany travaille également, elle restaure les tableaux anciens. Dans les jardins autour du musée, la robe contraste avec les nuances de vert de la flore environnante.

15h : parenthèse culturelle à l’IFC

C’est avec une tenue plus ‘’casual’’ que nous décidons ensuite d’aller visiter l’exposition photographique à l’Institut Français. Un pantalon fluide au style très “working girl” que nous cassons avec un haut à pois à large bretelle donnent ensemble un aspect moderne qui correspond parfaitement au lieu. Nous flânons parmi les expositions au milieu des bambous et de la verdure de l’IFC, avant de prendre un café.

17h30 : début de soirée dans l’émulation de Riverside

Alors que le soleil décline, nous nous apprêtons à profiter du début de soirée et préférons une robe plus habillée à découpe en V d’un beau bleu Klein. Nous longeons les rives du Tonlé Sap pour s’imprégner de l’ambiance de fin de journée dans cet endroit tant animé, et apprécier les dernières caresses du soleil.

Vous pouvez retrouver ces tenues dans la boutique “Un été à Kep-sur-Mer”, Un été à Kep-Sur-Mer, 023 A rue 51, Phnom Penh, ouvert tous les jours de 11h à 21h –

Et, depuis novembre, vous pouvez aussi y découvrir les produits de l’Atelier Kampot, où Antoine et David, deux Franco-khmers, proposent leur poivre. “Au vu de nos histoires qui se ressemblent, nous avons trouvé cohérent de rapprocher nos deux marques”, expliquent les deux sœurs. “Eux aussi, à travers leur packaging et leurs produits, renvoient à ce Cambodge du Sangkum et à cette même nostalgie”.

Texte, modeling et photographies par Adèle Tanguy et Marie Srey-Lys Joanny

Haut de page