LGBTI : Vers plus de reconnaissance légale

Le Comité des droits de l’homme du Cambodge (CDHC) déclare que le Cambodge a beaucoup œuvré pour aider la communauté LGBTI (lesbienne, gay, bisexuel, transgenre, et intersexué) à exister et faire valoir ses droits.

Dixième anniversaire de l’organisation cambodgienne LGBTI, Rainbow Community Kampuchea
Dixième anniversaire de l’organisation cambodgienne LGBTI, Rainbow Community Kampuchea. Photographie FB

Le directeur du CDHC, Keo Remy, a fait ces commentaires lors du dixième anniversaire de l’organisation cambodgienne LGBTI, Rainbow Community Kampuchea la semaine dernière.

Soutien

Keo Remy a souligné que le Premier ministre Hun Sen, a publiquement déclaré son soutien à la communauté LGBTI à plusieurs reprises. M.Remy a aussi souligné la nécessité de réduire les taux croissants de HIV chez les personnes LGBTI du royaume. “…Nous devons parler honnêtement en abordant les problèmes négatifs que rencontre cette communauté. il y a une augmentation sensible des infections HIV dans la communauté LGBTI, en particulier chez les moins de 30 ans…”.

Keo Remy a ajouté que les parents de personnes LGBTI et le grand public avaient la responsabilité de ne pas exercer de discrimination envers cette communauté.

Pisey Ly

La coordinatrice de RoCK, Pisey Ly, confirme les progrès soulignés par Keo Remy. Mais Ly reconnait qu’il reste encore beaucoup à faire pour convaincre la société cambodgienne d’accepter la communauté LGBTI : “…Le gouvernement a créé des environnements favorables afin que nous puissions continuer à nous exprimer et ne pas subir de discrimination…”, a-t-elle déclaré. Bien que la discrimination ait diminué, certains employeurs ne comprennent pas les problèmes des LGBTI, car ils ne recrutent que du personnel masculin ou féminin, ajoute-t-elle.

Pays ouvert

Le Cambodge est souvent considéré comme l’un des pays les plus progressistes de la région en matière de droits des LGBTI.  Bien que le pays ne reconnaisse pas le mariage de même sexe, de nombreux partenaires LGBTI vivent ouvertement en couple.

RoCK a exhorté le gouvernement à œuvrer davantage pour reconnaître les droits des personnes LGBTI. Pisey a appelé le gouvernement à créer des certificats de mariage, des livres de famille et des cartes d’identité nationales, en fonction du genre et de l’identité sexuelle.

En mai dernier, l’association a également demandé au gouvernement de légaliser l’adoption par des couples de même sexe. ”…Nous sommes confrontés à des défis majeurs tels que le mariage, l’identité et l’adoption légale des enfants. En plus de cela, nous sommes encore mal perçus par notre famille, notre école, notre lieu de travail et la communauté dans son ensemble. Je pense que les gens ne sont pas encore conscients de nos droits. C’est la raison pour laquelle nous essayons de communiquer au moyen de vidéos et d’ateliers centrés sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre…”, explique Pisey.

Rainbow

Rainbow Community Kampuchea-Rock a été créée en 2009 par quelques couples du même sexe. À l’heure actuelle, la communauté compte 2 000 membres qui soutiennent activement les projets de la communauté LGBTI. Malgré toutes les améliorations visibles, Rainbow Community reconnaît que le Cambodge a encore beaucoup de chemin à faire pour accepter et reconnaître pleinement les membres du groupe LGBTI.

Haut de page