Gouvernement : Kong Korm et Kong Bora autorisés à revenir en politique

L’ancien responsable du Parti de sauvetage national du Cambodge, Kong Korm, et l’ancien député, Kong Bora, ont été réhabilités par Sa Majesté le Roi pour réintégrer la scène politique, conformément à l’arrêté royal du 15 janvier 2019.

Kong Korm
Kong Korm

Korm et Bora ont soumis leur demande de réhabilitation de leurs droits politiques le 9 janvier, après l’entrée en vigueur de la modification de la loi sur les partis politiques.

Kong Bora
Kong Bora

Korm, Bora et d’autres anciens membres du parti d’opposition, 118 personnes au total, se sont vu interdire toute activité politique pendant cinq ans lorsque la Cour suprême a dissous le parti le 16 novembre 2017.

Bien que Sam Rainsy ait récemment appelé les 118 anciens responsables du Parti de sauvetage national du Cambodge à ne pas demander à bénéficier de cette mesure, Korm et Bora ont néanmoins choisi de le faire.

Loi

L’article 45 modifié de la loi sur les partis politiques stipule que ”Les personnes interdites à la Cour d’exercer des activités politiques ne pouvaient créer un nouveau parti, participer à aucun autre parti politique, ou être candidates à un vote par un tiers, ou exercer une activité quelconque, soutenir ou s’opposer à d’autres partis.

Toute personne à qui le tribunal a interdit d’exercer des activités politiques jouira du droit absolu de participer légalement à des activités politiques lorsque l’expiration de l’interdiction aura été déterminée par le verdict de la Cour suprême, ou dans le cas où cet individu aurait été réhabilité par Sa Majesté le Roi à la demande du Premier ministre conformément avec la proposition du ministre de l’Intérieur. “

 

Haut de page